SAGORE 2017

0
868
Un salon permettant à la population burkinabè de se poser des questions au gouvernement burkinabè l’Association jeunesse au travail (JAT) était face à la presse ce vendredi 28 juillet 2017 à Ouagadougou. Cette rencontre avec les journalistes s’inscrit dans le cadre de la première édition du  salon de la gouvernance et de la rédévabilité (SAGORE), prévue pour se tenir du 29 novembre au 2 décembre 2017.
Les participants a cette rencontre de SAGORE 2017
Les participants a cette rencontre de SAGORE 2017

Le projet « Focus Gouvernance » est un programme qui vise à contribuer au renforcement de la bonne gouvernance à travers la promotion de la culture de rédévabilité auprès des populations.

Pour Moussa Edouard Ouédraogo, il est important et urgent d’imaginer de nouvelles formes de communication à même de résoudre avec efficacité et efficience le problème de la visibilité de ce qui est fait, l’exigence de la redevabilité . Pour lui, il s’agira de mettre en place un cadre d’échanges, de suivi et de contrôle citoyen des actions des gouvernants et les gouvernés.  Pour ce qui est du du Salon de la gouvernance de la redevabilité (SAGORE), Moussa Edouard Ouédraogo explique: « Il s’agit d’un salon qui va réunir en un seul lieu des exposants des différents ministères et les gouvernés. Il sera aussi question au cours de ce salon des formations des jeunes, des conférences publiques ». L’une des activités majeures de ce salon est la soirée de la redevabilité, soirée au cours de laquelle les entités qui auront fait preuve de rédevabilité seront distingués. 50 millions de francs CFA est le budget alloué à cette première édition du SAGORE. Focus Gouvernance, c’est aussi la plateforme  redevabilité.bf. c’est une plateforme numérique qui va permettre de suivre les actions des différents services publics et des partenaires au développement du Burkina Faso. De ce fait, Moussa Edouard Ouédraogo invite toute la population à prendre part aux journées portes ouvertes pour mieux toucher du doigt les actions du gouvernement ainsi que des partenaires au développement. En rappel, l’Association Jeunesse au Travail est une organisation de la société civile qui mobilise les jeunes pour mettre à profit leurs compétences dans divers domaines. Elle a vu le jour en 2011 et est officiellement reconnu par l’Etat.

 Par Paulette Coulibaly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.