Affaire terroristes sur l’Avenue Kwamé N’krumah « le procureur du Faso se prononce sur le sujet »

0
828
Ce dimanche 13 Août aux environs de 21 Heures sur l’avenue Kwamé N’krumah, un commando de deux jeunes individus de sexe masculin sur une motocyclette a pris d’assaut la pâtisserie café « Aziz Istanbul » restaurant à  Ouagadougou.
Mme la Procureur du Faso
Mme la Procureur du Faso
Depuis lors les enquêteurs de la gendarmerie nationale et de la police mènent des investigations pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, assassinat, détention illégale d’armes à feu et munitions, destructions volontaire aggravée des biens le tout en relation avec une entreprise terroriste et toute autres infractions que l’enquête revèlera. Le point de presse donné par le procureur du Faso ce Lundi 14 Aout au tribunal de grande instance de Ouagadougou a eu pour objet de faire part aux hommes de médias des résultats des enquêtes des forces de défenses et sécurités.

Armée de fusils d’assaut de type « AK47 », les deux assaillants ont ouvert le feu sur les clients du café restaurant, causant par la suite des morts et blessants plusieurs autres.  L’enquête menées par la gendarmerie nationale et la police nationale fait état de « 18 morts dont 15 formellement identifiées comme étant 08 burkinabés, 02 Koweitiens, une canadienne, un sénégalais, une nigériane, un turc, français. » A ce qui paraîtrait trois corps seraient en cours d’identification. A ce sujet le procureur informes les familles des victimes décédées que tous les corps ont été déposés à la morgue de l’hôpital du district de Bogodogo et qu’un appel à l’enlèvement des corps sera divulgué ultérieurement. Quant aux blessés, il y en a eu au total 22 dont cinq 05 feraient partis de nos forces de défense et de sécurité selon le procureur du Faso.

Le constat fait par la gendarmerie  et la police nationale suite a cette attaque révèle qu’il y a beaucoup de similitude avec l’attentat survenu lors du 15  janvier 2015 sur la même avenue. Le mode opératoire serait le même sauf à quelques détails près : le nombre d’assaillants réduit à 02 personnes. Le procureur du Faso dément l’information comme quoi d’autres assaillants seraient en fuite et la recherche d’un véhicule d’immatriculation étrangère. Cependant « afin d’aider à l’identification d’hôtes, de complices ou de facilitateurs éventuel depuis planification jusqu’à l’exécution de l’attaque terroriste nous lançons un appel à témoin et invitons toutes personnes désireuses d’apporter son témoignage à se présenter dans l’une  des brigades de gendarmerie de la ville de Ouagadougou ou dans un commissariat de police le plus proche » confia madame la procureur du Faso.

Aussi, il est porté à l’ensemble des propriétaires des moyens roulants et tout autre bien trouvé sur la scène de crime de prendre contact avec l’équipe d’enquête de la gendarmerie nationale sise au camp Paspanga.

Frédéric TIANHOUN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.