UNAPOL/ Burkina: réclame de meilleures conditions de travail

0
1219

Le syndicat de la police nationale: l’Union nationale de la police  (UNAPOL) a tenu ce mercredi 19 octobre 2017,  au centre national de presse  Norbert Zongo une conférence de presse qui  a eu pour point essentiel de crier un ras le bol quant aux différents agissements du gouvernement à l’endroit de la police  du Burkina.

Les hommes de médiats et les militants étaient présents
Les hommes de médiats et les militants étaient présents

Wakilou Senou, secrétaire général(SG) du syndicat de la police nationale et ses camarades disent avoir marre des agissements du gouvernement burkinabè qui d’après eux ne mettent pas dans les bonnes conditions de travail la police nationale du pays. D’après le secrétaire général, la police est le corps qui compte le plus d’éléments mais aussi le corps qui rencontre le plus de difficultés quant à son fonctionnement.
De toutes ses difficultés l’UNAPOL en a marre et appelle le ministère de la sécurité à trouver des solutions à ses problèmes au lieu d’organiser des forums de centaines de millions qui ne consistent qu’à jeter de l’argent par les fenêtres. « Monsieur le ministre votre forum pour la sécurité ne nous intéresse pas » déclare le SG de l’UNAPOL.

Les policiers  d’après lui ne sont pas dupes, ils connaissent déjà l’issue du forum. Pour lui, les problèmes de la Police sont déjà connus du ministre. Il aurait fait le tour de toutes les régions pour rencontrer les policiers, ils ont eu l’occasion de lui relater les problèmes qu’ils vivent au quotidien. II poursuit en disant « Depuis deux ans, les hommes sont aux carrefours dans les bureaux avec les mêmes tenues délavées. Les hommes sont au front avec des armes qui s’en rayent aux premiers tirs, quand encore ça tire !  C’est cela que nous voulons qu’il résolve », confie le SG du syndicat.

L’UNAPOL profite de cette conférence pour lancer un message violent à l’endroit des autorités pour qu’elles prennent vite des résolutions avant la rentrée des nouveaux admis au concours de police, pour permettre à ces arrivants de faire leur formation dans de meilleures conditions,  car le dit-il « j’ai fait un tour dans un camp ou j’ai constaté que les  dortoirs s’apparentaient à ceux de la MACO » si rien n’est fait Wakilou Senou et ses camarades disent qu’il « n’y aura pas de rentrée cette année »
L’un des points qu’a fait cas l’UNAPOL c’est celui des policiers radiés. Pour le syndicat il y aurait une main invisible qui ne voudrait pas que ce problème soit résolu car le dossier était d’après lui en bonne voie et comme par Magie se retrouve être classé.
Au vu de tout cela  l’UNAPOL appel le ministère de la sécurité à résoudre tous ces problèmes sans quoi le syndicat demandera sa demission.

Paulette Coulibaly 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.