HISTORIQUE DE LA FOIRE INTERNATIONALE DU LIVRE DE OUAGADOUGOU (FILO)

0
7117
La foire Internationale du Livre de Ouagadougou (FILO) est née de la volonté de trois structures, à savoir l’Etat burkinabè, à travers le ministère en charge de la Culture, la Coopération française et l’Association des Editeurs du Burkina Faso (ASSEDIF) de mettre en place un cadre visant à promouvoir le livre et la lecture.  Chacun, à son niveau, a mené la réflexion, pour voir comment cela  pourrait se concrétiser. Ainsi, la Direction du Livre et de la Promotion littéraire (actuelle Direction Générale du Livre et de la Lecture Publique) réfléchissait à une stratégie à mettre en œuvre pour promouvoir le livre et la lecture au Burkina Faso.  De son côté, l’ASSEDIF envisageait la création d’un  salon ou d’une foire dédiée au livre.

Mais c’est en mars 2000 que l’idée sera rendue publique par le  ministre de la Culture Mahamoudou OUEDRAOGO, dans son discours inaugural de la Semaine Nationale de la Culture (SNC) à Bobo-Dioulasso. Il annonça la volonté de l’Etat, à travers son département d’instituer une manifestation devant servir de cadre de promotion du livre, de rencontres entre les professionnels du secteur.

Quelques mois plus tard, le projet est mis en œuvre, avec l’organisation de la première édition de la  Foire Internationale du Livre de Ouagadougou  (FILO), qui s’est déroulée du 21 au 25 novembre 2000 à l’hôtel Indépendance (ex Azalaï hôtel ) sur le thème : « Edition et industrie du livre ». Ladite édition a réuni différents institutions et acteurs du livre. Parmi ceux-ci, il y avait  les ministères en charge des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique, de l’Enseignement de Base et de l’Alphabétisation,   la Coopération française, l’Union européenne, le Programme de soutien aux initiatives culturelles décentralisées du (PSIC). Plusieurs maisons d’édition africaine ont participé à l’événement : CEDA, EDILIS, DUNIA, JAMANA, ARED, Hurtebise.  Des écrivains de renom comme Cheik Amidou Kane, I.B. Coulibaly étaient également présents.

La deuxième édition de la FILO s’est tenue du 24 au 29 novembre 2001, avec comme particularité, la mobilisation d’un  public jeune. Mise à disposition de  bus  dans les établissements pour assurer le transport des élèves au lieu de la Foire, animations et stands spécifiques aux jeunes, conférences et rencontres d’auteurs dans les établissements scolaires, ont entres autres marqué cette édition visant essentiellement les jeunes. Dans la même dynamique, une journée consacrée à l’édition universitaire et à la recherche a été organisée sur le campus de l’université de Ouagadougou. Bernard B DADIE de la Côte d’Ivoire et Olympe BHELY-QUENUM du Benin ont été les écrivains invités d’honneur de l’édition qui a enregistré une quarantaine d’exposants nationaux et étrangers.

A partir cette édition, la FILO commence à enregistrer la participation régulière d’éditeurs venant  des pays membre de l’UEMOA, notamment le  Benin, la Côte d’ivoire, le Togo, le Mali et le Sénégal.

La 3è édition s’est déroulée du 23 au 29 novembre 2002 sur le thème « l’enfant et la lecture ». Elle a enregistré la présence de nombreux invités Africains, Européens et Canadiens dont le regretté Nourredine ben Khader,  directeur de Cérès Production de la Tunisie. L’avenir de la FILO était au menu des échanges de cette édition. Au bilan, l’on note : 33 exposants, 13509 visiteurs dont 11009 visites ordinaires et 3500 visites guidées à l’espace enfants.

La 4è édition, tenue du 22 au 27 novembre 2003 a eu  pour thème : « Livre et éducation ». Cela s’est traduit par un renforcement des actions en direction du public jeune.

La 5è édition  s’est tenue du 17 au 24 novembre 2004 dans les locaux et salles d’exposition de la maison du peuple, ce, en raison des travaux de rénovation entrepris par l’Hôtel Indépendance. Cette édition s’est déroulée dans la semaine précédant le Xe sommet de la Francophonie qui s’est déroulé du 23 au 27 novembre à Ouagadougou. Une belle occasion pour les organisateurs de la FILO de prendre part aux travaux de cet événement qui vise entre autres la promotion de la langue française dans le monde.

La 6è édition de la foire a eu lieu du 23 au 28 novembre 2006,  à la maison du peuple de Ouagadougou sous le thème : « Littérature burkinabè : bilan et perspectives ». Il s’agissait d’une édition hommage à Léopold Sédar Senghor, le père de la Négritude. Aussi, en plus d’une exposition vente de livres, des réflexions ont été menées sur les œuvres  de Senghor notamment  un panel de spécialistes sur l’œuvre de Senghor et la nuit Senghor. Plusieurs activités ont été organisées, tels la problématique culturelle, une table ronde sur l’édition, la diffusion et la distribution du livre en Afrique, des conférences, des concours littéraires, des dédicaces de livres, etc.

La 7è édition  s’est déroulée du 22 au 27 novembres 2007 à Azalaï Hôtel où elle fit ses premiers pas en 2000. Le thème consacré à cette édition est « Littérature de jeunesse ». Un thème qui, après six éditions, appelle à une interrogation sur la place de la jeunesse dans le projet culturel qu’est la FILO. L’innovation à cette édition fut la tenue d’un atelier d’écriture sur le livre pour enfants suivi de l’édition de trois titres entièrement financés par la Coopération française.

La 8è édition s’est tenue du 18 au 24 novembre 2008 sur le Thème « Rémanence de l’Afrique dans la littérature antillaise et caribéenne ». La Foire est organisée pour la première fois dans l’enceinte du Salon international du Tourisme et de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO).  Ce site est retenu pour abriter désormais la FILO. Un hommage a été rendu au poète antillais Aimé Césaire et Mme Sylvia Serbin des Antilles marraine de la FILO.

La 9è édition de la foire s’est tenue du 26 au 30 novembre 2009 au SIAO sur le thème : « Littérature africaine au 21è siècle ». Le Premier Ministre, Monsieur Tertus ZONGO assure le patronage de l’événement. Le parrainage revient au Guinéen  Tierno MONENEMBO lauréat du prix Renaudot 2008.

La 10è édition s’est déroulée du 18 au 23 décembre 2010 au SIAO sur le thème : « L’introduction des productions littéraires burkinabè dans les programmes d’enseignement : état des lieux et perspectives ». Le Royaume du Maroc est le pays invité d’honneur. S.E.M Henri LOPES, Ambassadeur du Congo-Brazzaville en France est la personnalité  invitée d’honneur.  L’écrivain burkinabè Pierre Claver ILBOUDO est le parrain.

La 11è édition  de la FILO s’est tenue du 14 au 18  décembre 2012 au  SIAO sur le thème « Livre, lecture publique et défis de développement ». Un hommage est rendu à M. Jean Pierre GUINGANE écrivain et homme de théâtre. L’écrivain invité d’honneur a été Mme Bernadette DAO. Le parrain de la manifestation était M. Karim KONE président de l’APBEF-B. Le pays invité d’honneur, à savoir la Côte d’Ivoire participe à l’édition avec une forte délégation conduite par le Ministre Ivoirien de la Culture et de la Francophonie M. Maurice Kouakou BANDAMAN. Une aubaine pour les organisateurs qui initient une rencontre entre les professionnels du livre du Burkina Faso et de la  Côte d’Ivoire. Toute chose qui va déboucher à une  résolution sur le renforcement de la coopération en matière de développement et de promotion de la chaine du livre. 25 exposants ont pris part à la manifestation.

La 12è édition de la FILO a eu lieu du 26 au 30 novembre 2013 au SIAO sur le thème : « Edition et diffusion du livre scolaire au Burkina Faso : état des lieux et perspectives » ; sous le parrainage du Ministre des Enseignements secondaire et supérieur  et du Ministre de l’éducation nationale.  L’écrivain inviteur d’honneur a été Me Frédéric Titinga PACERE. L’édition a enregistré la participation d’éditeurs venant des pays suivants : Côte d’Ivoire, Sénégal, Benin, Togo et Canada. Un hommage a été rendu à l’écrivain nigérian Chinua ACHEBE.  50 exposants ont pris part à la manifestation. Pour la première fois, dans l’histoire de la FILO, une maison d’édition à savoir CEPRODIF initie un déjeuner d’affaire pour présenter ses produits et ses prestations aux clients et partenaires potentiels. Un protocole d’accord est signé entre le MESS, Le MENA, le MRSI et Le MCT pour l’organisation conjointe de la FILO. Il est décidé  de faire de la FILO une biennale.  Des mesures seront prises afin de produire régulièrement des statistiques sur la fréquentation de la foire et pour donner un cadre idéal à l’espace enfant.

La 13è édition de la FILO s’est tenue du 26 au 29 novembre 2015 au SIAO sur le thème « Place des acteurs nationaux du livre dans l’organisation de la FILO».  Le Ministre Mahamoudou OUEDRAROGO, et Monsieur Jacques GUEGANE ont été respectivement parrain et écrivain invité d’honneur. L’on a enregistré la participation de Huit (08) éditeurs venant  des pays suivants : Algérie, Benin, le Côte d’ivoire, Mali, Maroc, Niger, Sénégal,  Togo. « Le Grand prix littéraire de la FILO » est lancé. Et c’est le roman qui est retenu pour la compétition. En outre, des  prix spéciaux sont créés.

 

SOURCE DGLLP

DCPM/ Ministère de la Culture des Arts et du Tourisme

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.