Lutte contre le terrorisme : le CSS renforce les capacités des forces de sécurité et de la magistrature.

0
1642
Le Chef d’Etat Major Adjoint de la gendarmerie, le Colonel  Xavier  Blaise Ouédraogo représentant le Ministre d’Etat,  Ministre de la Sécurité,   a présidé le 30 novembre 2017, la cérémonie de clôture à Ouaga, de la  session de formation sur la Direction  et Conduite de l’Enquête  en Matière de  Terrorisme. Initiée par le Collège Sahélien de Sécurité  (CSS) au profit des forces de Sécurité et de la magistrature des pays du G5 Sahel. C’était sous la présence effective de M. L’Ambassadeur de la délégation de L’Union Européenne(UE), M.  Jean Lamy,  et du Point Focal du G5 Sahel Burkina Faso,   M. Gilbert Zongo. 
Les participants(es) a cette session de formation
Les participants(es) a cette session de formation

Débutée depuis le 13 novembre 2017, autour du thème « Direction et Conduite de l’Enquête en matière de terrorisme, à vu son apothéose le 30 novembre 2017 à l’Etat Major de la Gendarmerie de Ouagadougou.  Les 25 auditeurs(es)  des forces de sécurité (police, gendarmerie) et de la magistrature issus des pays du G5 Sahel ont reçu leur parchemin de fin de formation. Le Colonel Xavier Blaise Ouedraogo   au nom du Ministre D’Etat,  Ministre de la Sécurité à saluer la pertinence de cette de formation  technique, initiée  par le Collège

M. Gilbert Zongo le Point focal du G5 Sahel
M. Gilbert Zongo le Point focal du G5 Sahel

Sahélien de  Sécurité, Organe d’appui  du G5 Sahel. Pour lui cela est une manière de Federer les différentes forces, et  de leur doter de capacités afin d’améliorer leur maillage dans la lutte contre le terrorisme,  et les trafiquants de drogue. Dans son discours de clôture, il a insisté sur la nécessité de la sécurité en ces termes, «  il n’y a pas de sécurité sans justice ». «  Ni de justice sans sécurité ».

A l’issue de cette formation,  il  souhaite avoir des échos favorables.

Le représentant de L'UNION Européenne M. Jean Lamy
Le représentant de L’UNION Européenne M. Jean Lamy

L’Ambassadeur représentant L’Union Européenne, partenaire financier de la dite formation, s’est réjoui des  programmes riches et le partage d’expériences abordé au cours de cette formation. Il  a  à  son tour salué l’action collective, qui est beaucoup plus efficace, que celle individuelle,  et cette synergie d’action entre les différentes forces  qui sont confrontées à un enjeu global aux défis du terrorisme et les trafics de tous genres. Il  félicite le gouvernement du Burkina Faso qui  a mis en place deux(02) grands projets et programmes d’appui à la sécurité, pour une réaction beaucoup plus rapide d’intervention en cas de crise: le programme de gestion

des crises  d’urgence pour contrer le terrorisme, et l’extrémisme. Le renforcement de la gouvernance des Gouverneurs et Préfets, des postes de police et des centres de santé.

Le Point focal du G5 Sahel Burkina,  M. Gilbert Zongo,  souhaite qu’il ait un écho favorable de la part de ces auditeurs(es) du retour dans leur milieu respectif.

Le Colonel Xavier Blaise Ouedraogo (micro) à clôturé la formation
Le Colonel Xavier Blaise Ouedraogo (micro) à clôturé la formation

La formation proprement dite

L'expert en police judiciaire le formateur M. VENTOSA
L’expert en police judiciaire le formateur M. VENTOSA

Quant à l’expert de police judiciaire. Le formateur  M. Xavier VENTOSA, donne des explications sur le contenu de la formation. « La formation à abordé deux volets théorique et pratique, notamment concernant les différents  mouvements terroristes que l’on rencontre dans le sahel, la

Le Commandant de gendarmerie Sombié Issaka avec son diplôme.
Le Commandant de gendarmerie Sombié Issaka avec son diplôme.

procédure et le code pénale, les perquisitions,  les opérations d’interpellations qui existent dans différents pays,  ce qui a permis aux magistrats d’aplanir leurs difficultés.  Des aspects pratiques comme la scène de crime. Des visites de terrain et échanges d’expériences dans certains services de  la police, et de  la gendarmerie ont permis  à certains magistrats de connaître et de toucher du doigt  le métier de gendarme et de police, afin de mieux  cerner l’aspect opérationnel ».

Le Colonel Xavier Blaise Ouedraogo remet le diplome à Mme Dabiré Zaghé Tecafudem Jocelyne, Commissaire Principal de Police (Burkinabè)
Le Colonel Xavier Blaise Ouedraogo remet le diplome à Mme Dabiré Zaghé Tecafudem Jocelyne, Commissaire Principal de Police (Burkinabè)
Sylvain Sawadogo Substitut du Procureur du Faso (à gauche) recevant son diplome des mains du Colonel Xavier Blaise Ouédraogo
Sylvain Sawadogo Substitut du Procureur du Faso (à gauche) recevant son diplome des mains du Colonel Xavier Blaise Ouédraogo
Mme Sacko Magninè dite Inna, Kondé, Magistrate (au Mali) recevant son diplome
Mme Sacko Magninè dite Inna, Kondé, Magistrate (au Mali) recevant son diplôme
Le Colonel Issa Mahamadou Maina du Tchad reçoit son attestation ds mains du Représentant de L'UNION Européenne
Le Colonel Issa Mahamadou Maina du Tchad reçoit son attestation ds mains du Représentant de L’UNION Européenne

La formation a été  couronnée par une remise d’attestation au grand bonheur des participants (es).

Photo de famille
Photo de famille

Karen Ouédraogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.