VOIX DE JEUNES: Concours de solutions pour développer l’Afrique

0
1334
« Voix  des jeunes »: Un concours lancé au Burkina Faso dans les locaux du PNUD ce jeudi 30 novembre 2017: Une solution  pour le développement de l’Afrique. 

Le concours dénommé Voix des jeunes initiés par le centre de leadership citoyen Social Change Factory a été officiellement lancé le jeudi 30 novembre 2017 à Ouagadougou avec l’appui du CIFDAH qui est le centre d’information et de formation en matière de droit humains en Afrique. Ce concours est un concours de Solutions pour le développement de l’Afrique. Il est né au Sénégal en 2015 et s’est déporté dans les pays tels que la Guinée et la Côte d’Ivoire en 2016.

Les participants(es) a ce concours
Les participants(es) a ce concours

Le concours Voix des Jeunes est axé sur la recherche, la promotion et la mise en œuvre de solutions communautaires efficaces par les jeunes eux même « les jeunes deviennent solution et non problème ». Il met en lumière des jeunes devant implanter localement des solutions qui ont réussi à résoudre des problèmes socio-économiques dans différentes communautés.

Pour Urbain Yaméogo, Président du Centre d’Information et de Formation en matière des Droits Humains en Afrique (CIFDHA): au Burkina Faso, ce programme permettra aux jeunes de « parler de droit, mais aussi de leur devoir citoyen ». C’est un programme qui a pour objectif de « trouver des solutions qui permettront de donner un mieux vivre » aux différentes communautés africaines. Pour Urbain Yaméogo, le lancement du projet au Burkina Faso (et au Tchad) en cette année est un « honneur et une marque de considération » pour les Burkinabè.

Saran Koly représentante de De Anne Vincent Représentante de l'UNICEF au Burkina Faso
Saran Koly représentante de De Anne Vincent Représentante de l’UNICEF au Burkina Faso

Ce projet permettra aux jeunes de s’épanouir. De l’avis de Saran KOLY, représentante de la directrice pays de l’UNICEF au Burkina Faso, « l’on ne peut connaitre les problèmes qui se posent aux jeunes sans les consulter ». Pour elle, ne pas écouter les jeunes sur les sujets qui les concernent, c’est prendre le risque de « contresens majeurs ». Aussi, pense-t-elle que la participation citoyenne des enfants et des jeunes (apparaît) comme un principe de bonne gouvernance dans les pays africains.

Sobel Aziz NGOM, Directeur exécutif Social Change Factory, quant à lui, pense que le changement de l’Afrique viendra du changement d’esprit de ses dirigeants. Ce changement, selon lui, se fera par une jeunesse consciente. Voix des jeunes permettra d’outiller la jeunesse d’éléments nécessaires pour le changement positif de l’Afrique.

Ainsi, entre formations, recherches, immersions, services communautaires et voyages, les participants au programme sortiront « transformés et boostés » pour mieux s’engager au sein de leurs communautés. Le programme Voix des Jeunes est ouvert à tous les étudiants issus des universités publiques et des écoles supérieures privées, ainsi qu’aux jeunes issus des communautés dans lesquelles seront implantées les solutions qui seront trouvées par les jeunes pour le développement de ces communautés.

Sobel Aziz NGOM Directeur exécutif social de Change Factory
Sobel Aziz NGOM Directeur exécutif social de Change Factory

Le choix a été porté cette année sur le Burkina Faso parce que, selon Sobel Aziz NGOM, le Burkina Faso a une « jeunesse capable de s’engager pour comprendre la portée du changement en elle-même ». Pendant le concours, les jeunes vont être formés par de différents experts sur des thématiques spécialisées et iront sur le terrain pour mettre en valeur leurs compétences.

M. Adama Coulibaly chef de cabinet, représentant le Ministre de la Communication Remy Fulgence Dandjinou
M. Adama Coulibaly chef de cabinet, représentant le Ministre de la Communication Remy Fulgence Dandjinou

Leur mission sera spécialement de former une équipe unique avec les jeunes issues des villages qu’ils visiteront et de mettre en œuvre un projet qui va pouvoir régler ces problèmes sur neuf mois. « Les projets qui auront été de plus loin seront récompensés et auront un autre appui financier pour poursuivre le projet », foi de Sobel Aziz NGOM.

Adama Coulibaly, représentant le Ministre de la Communication, par ailleurs parrain de la première promotion Voix des Jeunes au Burkina Faso n’a pas manqué de renouvellera l’engagement du Ministre Remis Fulgance DANDJINOU à « accompagner cette activité autant que faire se peut (cette) initiative». Bon vent à l’activité c’est tout le mal que souhaitent les initiateurs et les participants.

Hamadou Ouedraogo/www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.