Communication : Bilan des activités du  Conseil d’administration du secteur ministériel(CASEM),  au cours de l’année 2017.

0
809
Les participant ont suivi avec beaucoup d’intérêt le bilan ordinaire 2017 du CASEM
Le Ministère de la Communication et des relations avec le Parlement (MCRP) a organisé, au titre de l’année 2017, son Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM) ordinaire. Ledit CASEM a eu lieu, le jeudi 21 décembre 2017, aux Archives nationales, à Ouagadougou.
Le Ministre en charge de la communication, Rémis Fulgance DANDJINOU, veut rendre meilleur l’exécution du budget.
Le Ministre en charge de la communication, Rémis Fulgance DANDJINOU, veut rendre meilleur l’exécution du budget.

  Examiner la mise en œuvre de  la politique du CASEM, et faire le bilan  des activités menées au cours de l’année 2017.  Tel est l’objectif visé par le  Ministère en charge de la communication et des relations avec le parlement(MCRP), en cette journée du jeudi 21 décembre. Cette activité qui se tient à Ouagadougou dans la salle de conférence des Archives Nationales, permettra aux acteurs de passer en revue toutes les orientations de l’année 2017 du Ministère, de faire une évaluation des performances générales du département, en dégageant les forces et faiblesses  des actions. Ainsi, a confié le Ministre en charge de la communication, Rémis Fulgance DANDJINOU que  les travaux  s’articuleront essentiellement autour de l’examen et de l’adoption du rapport d’activités 2017, du budget et du programme d’activités 2018 et de l’état de mise en œuvre de la Télévision  numérique de terre.

                   Un bilan insatisfaisant

Les attentes du CASEM ne sont pas atteintes dus à un certain nombre de difficultés liées principalement aux questions financières. Selon le Ministre en charge de la communication, il  faut mettre une meilleure implication, afin que les actions de communication soient plus efficientes. « Nous sommes à un taux global de 70%,  c’est un taux qui est largement insuffisant, dû à un certain nombre de problème lié à la mise en œuvre des marchés », a-t-il estimé. M. DANDJINOU a souhaité, qu’il  serait judicieux  de voir les paramètres qui ont échoué, afin de mieux travailler pour l’année 2018.

                      Le lancement de la TNT.

La Télévision Numérique de Terre (TNT), dont le lancement était prévu pour le 31 septembre 2017,  été avorté, dû à un problème financier. Le Ministre en charge de la communication a expliqué que les prêts qui les avaient été  accordé par les banques ont retardé. C’est ce qui explique ce décalage. Mais, il a  rassuré que le lancement  de la TNT sera effective le 28 décembre 2017. « Aujourd’hui, nous sommes quasiment certain, comme nous l’avions dit au président du Faso, nous allons procéder, effectivement et officiellement au processus de lancement de la TNT », a-t-il déclaré.  Cela permettra d’installer la RTB2, par rapport aux bassins linguistiques et culturels, car il serait impossible que toutes les 13 régions soient dotées,  ce qui donnera au moins 9 RTB2.

Mariam CONGO\fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.