Organisation Internationale de la Francophonie : les premiers responsables inventorient les actions menées

0
1518
L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a initié une conférence de presse ce lundi 23/4/18 à Ouagadougou. Il s’agit d’informer l’opinion sur ses actions menées en matière de langue, de la diversité culturelle et linguistique afin de susciter une compréhension de plus en plus claire de l’OIF. À l’occasion, les différentes missions de l’organisation intergouvernementale ont été déclinées .
Les participants à cette conférence de presse
Les participants à cette conférence de presse

Une des quatre missions de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) est de promouvoir la langue française et les diversités culturelles et linguistiques. Les actions menées dans ce sens ont été l’objet de la conférence de presse ce lundi 23 avril 2018 à Ouagadougou.

Éric Adja, Représentant régional du bureau de l’Afrique de l’Ouest
Éric Adja, Représentant régional du bureau de l’Afrique de l’Ouest

Selon le Représentant régional du bureau de l’Afrique de l’Ouest, Éric Adja, à travers la consolidation des réseaux existants, l’OIF a pu déployer d’importantes dotations en livres, de jeux et jouets éducatifs, d’équipements audiovisuels, des tablettes numériques et des ordinateurs connectés à des bases de données encyclopédiques.

Certains pays de la sous-région tel le Togo, le Niger, la Guinée et le Burkina Faso, déclare M. Adja, ont bénéficié en 2017, de dons énumérés un peu plus haut, d’une valeur de 500 millions de francs CFA. À la suite de ces actions de réhabilitation et de consolidation des réseaux, des actions de renforcement des capacités et de formation des partenaires ont été menées, foi du Représentant régional du bureau de l’OIF. Il s’agit concrètement de la tenue de 2 ateliers de 48 heures, l’un au Burkina et l’autre au Benin, pour susciter une prise de conscience des décideurs locaux, du rôle pivot qu’ils doivent assumer dans la mise en œuvre du programme des Centres de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC). Au préalable, une formation initiale aux techniques d’animation a été organisée au bénéfice des animateurs CLAC au Togo indique M. Adja.

En plus de cela, l’OIF a également soutenu à l’animation et au fonctionnement des CLAC de l’Afrique de l’Ouest avec des subventions de près de 60 millions de francs CFA. À cela s’ajoute l’appui financier direct en vue de soutenir la réalisation des projets de formation, d’animation et de suivi des centres en 2017.
L’Ambassadeur Philippe Sawadogo, ancien ministre de la communication et de la culture, et ancien représentant permanent de l’OIF, souhaite pour sa part, que le soutient à l’endroit de l’actuelle Secrétaire général de l’OIF, Michaelle Jean, soit continu voir amplifié. M. Sawadogo affirme que ses actions menées à la tête de la francophonie pour son premier mandat sont satisfaisantes si bien qu’il souhaite sa réélection.

En rappel, 84 pays dans le mode compose l’OIF. Elle a été fondée en 1970 à Niamey au Niger. Les pères fondateurs sont les anciens Présidents du Sénégal Léopold Sedar Senghor, de l’Algérie Habib Bourguiba et Amadou Diori du Niger. L’OIF a 4 missions essentielles : promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’homme ; l’Éducation, la formation, l’Enseignement supérieur et la recherche ; le développement durable, l’économie et la solidarité ; la langue française, diversité culturelle et linguistiques.

Justin Ouattara/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.