Insécurité : des magistrats désertent le Nord pour des raisons bien connues

0
770

Le personnel du Tribunal de grande instance de Djibo(Nord) a abandonné la juridiction, en « l’absence d’un dispositif sécuritaire idoine», dans cette partie du Burkina, en proie à la montée du terrorisme.

« L’absence de dispositif sécuritaire idoine a conduit le personnel en fonction dans le Tribunal de grande instance de Djibo à quitter ladite localité », indique un communiqué de presse de la Secrétaire permanente du Conseil supérieur de la magistrature Victoria Ouédraogo/Kibora, mardi 24 avril 2018.

« Le Conseil a déploré la situation et a suggéré que des démarches soient entreprises auprès du Président du Faso (Roch Kaboré), garant de l’indépendance du Pouvoir Judiciaire, pour une recherche de solutions au problème sécuritaire du palais et trouver des réponses aux multiples conséquences que cette fermeture pourra engendrer», poursuit Mme Ouédraogo.

La situation sécuritaire dans le Nord du Burkina Faso, en proie à la montée du terrorisme, a déjà conduit à la fermeture de près de 216 écoles avec plus 20 000 élèves déscolarisés.

Ladite source a appris que depuis lundi 23 avril, le Tribunal de grande instance de Djibo est resté fermé.

Victoria Ouédraogo/Kibora a également affirmé dans le communiqué, qu’il a été décidé de mettre en demeure, « un certain nombre de magistrats affectés à la Cour d’Appel de Fada N’Gourma(Est) », afin qu’ils respectent l’obligation de résidence qui leur incombe.

Justino/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.