Sécurité alimentaire : Un plan de riposte de 81 milliards de francs cfa pour secourir les couches vulnérables.

0
837
Le ministre de l’agriculture et des Aménagements Hydrauliques (MAAH) , M. Jacob Ouedraogo, a animé ce 7 mai 2018 un point de presse pour informer l’opinion publique, sur les actions entreprises par le gouvernement afin de faire face à la situation alimentaire et nutritionnelle consécutive à la mauvaise pluviométrie et aux attaques des ravageurs enregistrées au cours de la campagne agricole écoulée.

Les actions de soutien aux personnes vulnérables face à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition (PRSPV) intervient au terme définitif de la campagne agricole sur la situation alimentaire et nutritionnelle au cour de la session des 22 et 23 mars 2018.

Les collaborateurs du ministre Jacob Ouédraogo
Les collaborateurs du ministre Jacob Ouédraogo

Pour M. le ministre la production céréalière fait état de 4 063 198 tonnes, soit une baisse de 11,03% par rapport à la campagne à la campagne agréable précédente. Ce déficit se chiffre à 477 000 tonnes . 22 provinces sont déficitaires, 8 provinces en situation d’équilibre et 15 provinces excédentaires. De mars à mai 2018, 2 462 000 personnes sont dans une situation alimentaire limite. 2 671 867 seront dans la même entre juin et août, 954 315 personnes seront dans une situation alimentaire difficile entre juin et août 2018.

Pour le ministre afin de faire face à cette situation déficitaire alimentaire, un plan d’un coût de 81 milliards de francs cfa financé par les partenaires techniques et financiers en réponse et soutien aux personnes vulnérables dans le but d’améliorer l’accessibilité des ménages a la vente à prix social de 17 852 tonnes de céréales au profit de 59 506 ménages au prix de 5000f cfa, le sac de 50 kg pour un coût global de 5, 4 milliards de francs cfa. Ces stocks sont gères par le Comité national de secours d’urgence et de réalisation (CONASUR ).

L’assistance alimentaire va aussi consister à la distribution gratuite de 3245 tonnes de vivres a 90. 138 personnes vulnérables pour un coût total de 973 million de francs cfa.

L’ETAT procédera à la vente subventionnée des céréales dans les boutiques témoins .

Une des activités importante de l’ Etat à travers la SONAGESS à vendre 95 000 tonnes de céréales à 1. 703.000 personnes à un prix subventionné de 6000 FCFA le sac de 50 kg, soit 45% de taux de subvention, avec 250 points de ventes de céréales ouvert(boutiques témoins) avec un approvisionnement d’un montant global de 25 milliards de France CFA.

Pour résorber le déficit céréalier, l’Etat a décidé de soutenir les producteurs des équipements et intrants agricoles à des prix subventionné source la mise en valeur de 10.438 ha de périmètres irriguées .

Oumou Touré/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.