VIIe CONGRES ORDINAIRE DU CDP : EDDIE KOMBOIGO AUX COMMANDES

0
1048
Eddie KOMBOIGO,élu Président du congrès pour la démocratie et le progrès (CDP)
Le parti de l’épi et de la daba, le congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), a tenu les 5 et 6 mai son VII e congrès ordinaire sous le thème : « la place et le rôle du CDP dans l’évolution sociopolitique récente du Burkina Faso ». C’était dans la cuvette, bondée du stade omnisport de Ouaga 2000.

Comme on s’y attendait, c’est à Eddie KOMBOIGO qui s’opposait à Boureima BADINI qu’est revenue la présidence du parti. En effet, le collège électoral composé de 72 votants, a porté son choix par bulletin secret sur Eddie KOMBOIGO par 39 voix et 33 voix pour son adversaire Boureima BADINI un ancien cacique du CDP. Après la démission du président Blaise Compaoré, suite aux événements des 30 et 31 octobre 2014, le CDP, avait connu des moments très difficiles. Cet ex-parti majoritaire occupe aujourd’hui la 3ème place sur l’échiquier politique national avec ses 18 députés.

Il faut dire, que le congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), a connu des vertes et pas des mûres !
Certains de ses membres ont démissionné ou se sont désintéressés des activités du parti, pour aller voir ailleurs. Ce VII congrès qu’attendaient ses militants venus massivement des 13 régions du Burkina Faso, et de l’extérieur a élevé son fondateur Blaise COMPAORE à la fonction de président d’honneur irrévocable du CDP.

Dès le début du congrès Eddie KOMBOIGO a battu sa couple en affirmant que : « le CDP reconnait que tout n’a pas été parfait lorsqu’il exerçait le pouvoir d’Etat. Malgré ses acquis indéniables, il a connu des insuffisances et des échecs dans la mise en œuvre de sa politique. Il assume sa part de responsabilité dans ce qui n’a pas répondu aux exigences des populations. C’est pourquoi par ma voix le CDP demande humblement pardon à notre peuple pour tous les actes posés et qui ont contrarié leurs aspirations quotidiennes.».

A la fin des travaux de ce VII e congres ordinaire, les militants ont pris des résolutions portant entre autre sur :
-l’organisation des sections dans les provinces et régions.
-la formation civique et politique des militants
-la réhabilitation sans délai des sièges situe sur l’ avenue Kwame N’Nkrumah.

A travers ce VII e congres ordinaire, le CDP a renouvelé ses instances dirigeantes, avec une entrée en force des jeunes. C’est sous les ovations des militants que le nouveau président du CDP, Eddie KOMBOIGO, a été accueilli pour prendre les commandes du parti.

Mamadou KONE/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.