Russie 2018 : le Sénégal n’a pas dit son dernier mot

0
725
Selon « Afrik-Foot » le Sénégal a envoyé une lettre de protestation a l’instance de football international (FIFA), information confirmée par la Fédération Sénégalaise de Football (FSF). Le Sénégal proteste contre la décision de l’arbitre qui a refusé de siffler le penalty lors du match contre la Colombie. La seconde raison de la lettre, est de réclamer une sanction contre le Japon après le comportement jugé peu sportif du Japon face à la Pologne.

Décidément l’élimination des « Lions indomptable » a du mal a passé au pays de Maky Sall. Les Lions de la Teranga viennent d’adresser deux lettres de protestation et de réclamation suite à leur défaite contre la Colombie (0-1) a la Fédération Internationale de Football et Associations (FIFA). À partir de là, la FSF réclame « que des procédures idoines soient ouvertes » et que « des sanctions appropriées soient prises contre les personnes et équipes mises en cause. » Ces demandes ont peu de chances d’aboutir mais au moins le Sénégal aura tenté le coup…

La première lettre se plaint des décisions arbitrales de M. Milorad Mazic contre la Colombie. La Fédération sénégalaise (FSF) estime que l’arbitre n’avait pas à annuler le penalty initialement sifflé pour une faute sur Sadio Mané puis annulé de manière très litigieuse d’après « Afrik Foot ». L’instance réclame également un penalty pour une main non sifflée de Yerry Mina dans la surface colombienne. « Ces faits ayant été à l’origine directe de l’élimination du Sénégal nous ont motivé à vous saisir dans cette lettre de protestation, en espérant que toute la suite requise lui sera accordée », a écrit la FSF.

Elle ne s’est d’ailleurs pas arrêté en si bon chemin. La FSF reclame : « infraction aux règles d’éthique et de fair-play ». Ce courrier « porte sur le comportement inacceptable et attentatoire aux valeurs d’éthique et de fair-play prônées par la FIFA à l’occasion de l’autre match du groupe Japon VS Pologne. À partir de l’ouverture du score par la Colombie dans le match nous opposant, il est de notoriété publique que l’équipe du Japon s’est adonnée à un refus de jouer aux antipodes des principes gouvernant le sport, comportement qui a valu aux deux équipes des huées du public et qui a été relaté par l’ensemble des observateurs et la presse internationale. L’entraîneur du Japon n’a pas hésité en conférence de presse à assumer ouvertement la décision de manipuler le résultat du match. »

Justin Ouattara/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.