Hadj 2018: Echange d’expériences entre le Burkina et la Côte d’Ivoire

0
974
Les structures en charge de la coordination du pèlerinage à la Mecque du Burkina et de la Côte d’Ivoire ont eu une séance de travail au siège du comité Hadj ivoirien à la Mecque, le lundi 03 septembre 2018. Le partage d’expériences en matière de supervision du 5ème pilier de l’islam était au centre des échanges. Elles ont par la même occasion, examiné la relance des activités de la Conférence des Pays Africains au Sud du Sahara pour l’Organisation du Hadj et de la Oumra (COPASHO).

Le Comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque (CNSPM) du Burkina, était conduit par son président El Hadj Abdoul Moumoun ZOUNDI, et le Comité de surveillance du Hadj de la Côte d’Ivoire élargi à ses commissions, avait à sa tête El Hadj Messamba BAMBA, Directeur général des Cultes et président du dit comité.
Après un Doua d’ouverture, les deux présidents ont loué Allah le Tout Puissant et miséricordieux pour avoir permis à deux pays liés par l’histoire, la culture et la proximité, de se concerter, d’approfondir les relations d’amitié, de fraternité et de solidarité.
Tous les domaines d’organisation ont été passés en revue: composition des comités, recrutement des pèlerins, inscriptions sur la plateforme locale et la plateforme saoudienne, choix et suivi des agences de voyages, sélection des transporteurs aériens, supervision de l’organisation depuis le pays jusqu’en Arabie saoudite, prises en charge des pèlerins pendant les étapes et les rites, difficultés rencontrées, propositions de solutions, etc.
Les deux Comités ont constaté des similitudes d’actions et des originalités organisationnelles dont ils peuvent mutuellement s’inspirer. Ils ont en outre salué la forte contribution des autorités politiques, administratives et religieuses dans la réussite de leur mission.
Les deux délégations ont, par ailleurs reconnu l’impérieuse nécessité de relancer les activités de la Conférence des Pays Africains au Sud du Sahara pour l’Organisation du Hadj et de la Oumra (COPASHO) afin d’induire une synergie d’actions pour l’amélioration de la gestion du cinquième pilier de l’Islam, tant dans chacun des Etats membres de l’organisation naissante, qu’en Terre Sainte.
C’est par un second Doua et la visite du siège mecquois du Comité de surveillance du Hadj de la Côte d’Ivoire que la rencontre d’échanges des deux structures a pris fin.

El Hadj Allassane TRAORE
Chargé de communication du Hadj 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.