Bilan « à chaud » du Hadj 2018: Le comité Burkinabè sacré meilleur organisateur d’Afrique

0
376
Le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation, Siméon Sawadogo (Micro) a jugé satisfaisant le bilan « à chaud » du Hadj 2018.
Le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation, pour le bilan « à chaud » du Hadj 2018, a organisé en collaboration avec le comité d’organisation, une conférence de presse, le samedi 29 septembre 2018, à Ouagadougou.

En prélude du bilan définitif qui viendra donner plus d’éclaircissement au Burkinabè sur le Hadj 2018, le bilan « à chaud » est jugé satisfaisant, a déclaré le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation du Burkina Faso, Siméon Sawadogo.

Le président du comité Nationale Burkinabè d’organisation du Hadj 2018-2019, El Hadj Aboud Moumine Zoundi, a félicité tous les acteurs tous les acteurs qui ont travaillé pour le mérite du prix de meilleurs organisateur Africain du Hadj 2018, qu’a reçu le comité Burkinabè

En effet l’exécutant de l’administration territoriale Burkinabè, a affirmé lors d’une conférence de presse animée , le samedi 29 septembre 2018, à Ouagadougou, que les derniers pèlerins burkinabè ont regagné la capitale du pays des Hommes intègres, depuis le 23 septembre dernier. « Tous les pèlerins ont bien effectué le Hadj 2018, sauf une dame décédée à son arrivée à Djedda.
Au total 8 cas de décès ont été enregistrés par la suite de maladie avec prise en charge médicale, dont la moyenne de l’âge des défunts est de 70 ans, foi de quoi se réjoui t’il », a-t-il poursuivi.

En ce qui concerne le volet médicale Burkinabè, le comité a indiqué avoir accompagné les pèlerins Burkinabè en terre Saoudien, avec une équipe de 16 agents de santé composé de médecins et d’infirmiers des 2 sexes. Cette équipe de par son travail, a en croire le ministre Siméon Sawadogo, a recensé, 7832 consultations dont 72 cas de référés aux hôpitaux saoudien.

Il s’est agi de 4 victimes de fractures a-t-il précisé. Pour le comité d’organisation Burkinabè du Hadj 2018-2019, hors mis ces difficultés qui ont concerné les plus âgés, tout s’est déroulé dans les règles de l’art comparativement à l’année dernière. « Sur le plan du transport Air Burkina et la compagnie saoudienne Flynas ont ensemble assuré sans difficultés majeur, les vols de l’aller et du retour des pèlerins », a soutenu le président du comité national de suivi du Hadj 2018-2019, El Hadj Aboud Moumine Zoundi.

Selon lui la collaboration a été bonne entre le comité, les Agences de voyages, les deux Ambassades et les Consulats du Burkina et de l’Arabie Saoudite, la structure faitière des musulmans, la FAIB. « Mieux, vue ce dynamisme de collaboration, les responsables du Hadj Saoudien, ont décerné au comité national d’organisation Burkinabè du Hadj 2018 un prix de meilleur organisateur Africain du Hadj 2018 », a confié El Hadj Zoundi.

Aucune œuvre humaine n’étant parfaite, certaines difficultés liées aux changements de programme et au retard de certains vols, ont pu être vite résolues sans conséquences majeur, a-t-il souligné. « C’est d’ailleurs pourquoi je tien à saluer tous les acteurs aéroportuaires Burkinabè et Saoudien », a Martelé M. Zoundi. Qu’à cela ne tienne, le ministre Burkinabè de l’administration territorial, de la décentralisation, Siméon Sawadogo avoue que le bilan est déjà satisfaisant.

Mais pour mieux réussir les éditions à venir, le comité bénéficiera toujours de l’accompagnement du gouvernement Burkinabè, a rassuré M. Sawadogo.

Mahomed Ben BANAO/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.