Bobo Dioulasso/Marche Pacifique des Forces vives pour soutenir les Forces de Défense et de Sécurité!

0
803
C’est dans l’unité d’action que les organisations de la société civile, ont battu le pavé ce matin dimanche 14 octobre 2018, dans la région des Hauts Basins, pour soutenir et encourager les forces de défense et de sécurité(FDS), pour leur lutte implacable contre les actes terroristes dont le pays est confronté il y a de cela trois ans et demi. Main dans la main et débout comme un seul homme pour exprimer leur ras-le-bol, contre ces actes terroristes qui endeuillent chaque jour le peuple Burkinabé.

Une marche silencieuse et pacifique de plus d’un kilomètre qui a commencé à la place de Thiefo Amoro et s’est terminée au gouvernorat de la ville.

Une marche rehaussée par la présence de  Mme la ministre de l’Economie numérique Hadja Fatimata Sanon , à ses côtés on  notait la présence de M. Zagré Directeur de Cabinet du président du Faso, le Maire de la Commune Boureima Sanou, le 1er Vice président de la Chambre de Commerce Alhassane Sienou, les députés de la région Alfred Sanou de CDP, de l’UNIR-PS, Bagara, de MPP Rasmané Ouedraogo –ainsi que devant les chefs coutumiers et religieux de la région. Egalement, on notait une forte mobilisation de la junte féminine.

Une occasion, pour le Maire de la commune de Bobo Dioulasso Boureima Sanou, de faire  observer aux marcheurs l’intonation de l’hymne national du pays, avant de remercier et saluer cette initiative, qui est de nature à réaffirmer non seulement  leur engagement « indéfectible » aux  FDS  dans leur lutte contre les « hordes barbares », qui endeuillent  les populations innocentes du Burkina Faso,  il y a de cela trois ans et demi,  mais aussi, souhaiter prompte rétablissement aux blessés.

Sans oublier de saluer au passage le  président Roc Marc Christian Kaboré, pour son engagement de débarrasser le pays de ces terroristes sans foi ni loi.

Cependant, il a invité une fois de plus, les populations  à observer la « vigilance », et d’informer les FDS pour tout suspect rodant dans les quartiers et ses environs.

Par ailleurs, le secrétaire général de la région, qui représente le gouverneur, a tenu une fois de plus à saluer cette initiative, qui mérite d’être soutenue et encouragée par l’ensemble de la population du Burkina Faso.  Parce qu’il s’agit du Burkina Faso, qui est une et indivisible ; par conséquent tout le monde doit se mobiliser pour bouter hors du territoire ces bandes terroristes. Pour sa part, le 1er Vice-président de la Chambre de Commerce de Bobo Dioulasso M. Alhassane Sienou, s’est réjouit de cette initiative qui vise selon lui, à soutenir et encourager les FDS dans leur lutte contre le terrorisme au Burkina Faso. Une occasion pour lui, de rappeler que sans la sécurité il n’y a pas de développement, sans la sécurité il n’y a pas la libre circulation des personnes et des biens.

C’est pourquoi, en tant qu’opérateur économique, il a insisté sur la nécessité de soutenir toute initiative allant dans le sens d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens au Burkina Faso.

En outre, les femmes ne sont pas restées silencieuses au cours de cette marche. Mme Hawa Cissé membre de la circonscription de la section de MPP de  Houet et Co-initiatrice  de cette marche, a salué également cette initiative : « C’est une marche pacifique pour soutenir et encourager nos forces de défense et de sécurité… », Souligne Hawa Cissé.

Avant de rappeler que c’est une action de solidarité et de compassion pour ceux qui sont tombés  sur les balles des terroristes ou ceux qui sont dans les hôpitaux. C’est pourquoi,  elles  sont sorties massivement ce matin pour rendre hommage à ses vaillants fils du pays.

En tout cas, cette marche pacifique pour soutenir et encourager les forces de défense et de sécurité, aura été une réussite sans incident.

Mais, il est à noter qu’elle  doit servir de prétexte à certains individus mal « intentionnés », de « dénoncer ou stigmatiser » injustement les gens en les qualifiant de « terroristes » sans preuve.

Par ailleurs, par ricochet on aurait appris par les rumeurs qu’au cours de cette marche  deux individus non identifiés possédant des armes auraient été  « arrêtés » par la gendarmerie et deux autres sont en cavales selon certaines sources.

Amara Sylla pour www.fasoamazone.Net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.