Enseignement supérieur en Afrique de l’Ouest : la dynamique d’un changement

0
952
Pr Saliou TOURE, Président de l’Université Internationale de Grand Bassam lors de sa communication
Samedi 20 octobre 2018 s’est tenue dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso une conférence de presse organisée par l’Institut Supérieur de l’Eau, du Bâtiment et de l’Energie (ISEBE) sur le thème « Enseignement Supérieur en Afrique de l’Ouest : la dynamique d’un changement ».

L’Institut Supérieur de l’Eau, du Bâtiment et de l’Energie (ISEBE) est un institut supérieur de formation professionnelle qui forme des ingénieurs de référence dans les domaines de l’énergie, de la gestion de la ressource en eau, des impacts environnementaux, de recherche géologique et l’exploitation minière, du bâtiment et travaux publics.

Il a organisé en ce jour une conférence de presse dans le cadre de la rentrée académique 2018-2019, animée par le Pr Saliou TOURE, Président de l’Université Internationale de Grand Bassam, Ex-ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de la Côte d’Ivoire, et sous la présence des plus hautes autorités du monde de l’éducation et de la recherche scientifique, monsieur Mamidou KONE Sécrétaire Général de l’université Ouaga 1 Professeur Joseph KI-ZERBO (2004-2014) représentant Monsieur le ministre en charge de la Recherche scientifique Alkassoum Maïga, du Professeur André MOMO président de l’ISEBE et de Monsieur Ferdinand KABORE, Directeur Général de l’ISEBE.

Les participants a cette conférence de presse

C’est dans une communication très enrichissante que le Pr Saliou TOURE, sous la thématique « l’enseignement supérieur en Afrique de l’Ouest: la dynamique d’un changement ».

Pr Saliou TOURE

Professeur Saliou TOURE dans sa communication a soulevé les importants traits sur les dysfonctionnements et contraintes du système éducatif et de l’enseignement supérieur en Afrique de l’ouest qui a vu son image se ternir progressivement et la crédibilité que lui accordaient les responsables politiques, les employeurs, les parents et même les étudiants. « C’est sur la matière grise et non plus sur les matières premières que reposent désormais la prospérité et les performances d’un Etat moderne. Mais, les jeunes peuvent représenter un danger pour la stabilité et la sécurité s’ils ne sont pas bien formés et s’ils sont confrontés au chômage. » Ajouta Professeur TOURE.

Pour Professeur Saliou KONE il est urgent pour nos pays africains de définir et de mettre en œuvre une politique scientifique et technologique ambitieuse et pertinente, qui puisse répondre aux besoins de la société, qui permette de rapprocher plus étroitement la recherche fondamentale, la recherche appliquée et la Recherche et Développement (R&D) et qui soit soucieuse de la gestion de l’environnement et des ressources et des ressources naturelles.

Pr TOURE de son interview avec les journalistes après sa communication: « Mon intervention a porté sur l’enseignement supérieur dans les pays africains, des contraintes que connait l’enseignement supérieur mais aussi l’impact de l’enseignement supérieur dans la formation et dans le développement de nos pays africains. »

Dr André MOMO président de l’ISEBE (milieu), Monsieur Fernand KABORE (gauche) Directeur Général de l’ISEBE et de madame le Présidente du Conseil de Gestion de l’ISEBE Patricia Ester KABRE (droite)

Dr André MOMO, Directeur académique de l’ISEBE: « L’organisation de cette conférence publique est une manière pour nous de débuter la rentrée universitaire 2018-2019, et c’est dans la cadre de cette rentrée que nous avons sollicité l’apport du Professeur TOURE Président de l’Université Internationale de Grand Bassam avec qui nous avons un partenariat depuis deux (02) ans, et il a bien voulu accepter nous donner sa contribution. Le choix de notre université est dû au fait que nous sommes des universitaires et que nous enseignons les étudiants et nous avons 3 filières a l’ISEBE la géologie et mine, le génie civil et le génie électrique c’est à dire électricité thermique et renouvelable et nous sommes une université technologique et le Professeur TOURE a bien voulu nous accompagner dans cette conférence. »

Pr Saliou TOURE (milieu), Monsieur Mamidou KONE Sécrétaire Général de l’université Ouaga 1 Professeur Joseph KI-ZERBO (gauche), Monsieur Fernand KABORE, Directeur Général de l’ISEBE (droite).

A la fin de sa communication le Professeur s’est dit satisfait des échanges fructueux et très instructives et remercie l’ensemble de l’auditoire pour les questions pertinentes posées; questions qui lui a permis d’approfondir ses propres positions en matière d’enseignement supérieur et de recherche scientifique. Il remercie en particulier ses amis de l’ISEBE, ses hauts responsables et tout le personnel, et d’ajouter cette pensée qui dit : « les pieds ne vont pas ou le cœur n’est plus, aussi si tu entends retournons à l’endroit d’hier c’est la première fois tu as été bien accueilli. » Le professeur TOURE renouvelle sa disponibilité à venir à Ouagadougou dans ce cadre d’échange chaque fois qu’il sera solliciter.

 

A. KONE/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.