Trafic d’enfants: 8 enfants burkinabè interceptés en Côte d’Ivoire et rapatriés au Burkina Faso.

0
477
La Ministre Laurence Ilboudo en compagnie des 8 enfants rapatriés
Le ministère de la femme, de la famille et de l’enfant de la Côte d’Ivoire a intercepté et rapatrié 8(huit) enfants burkinabé avec la collaboration du ministère en charge de l’enfant du Burkina Faso. C’était le 28 décembre 2018 à Ouagadougou.
L’accueille des 8 enfants

Ce sont au total 8 ( huit ) enfants de sexe masculin, âgés de: un de 14 ans, cinq (5) de 16 ans, un (1 ) de 17 ans, un(1) de 18 ans qui ont été interceptés et rapatriés de la Côte d’ Ivoire au Burkina Faso par la ministre de la femme de la famille et de l’enfant de la Côte d’Ivoire, le professeur Bagayoko – Ly Ramata, en collaboration avec celle du Burkina Faso, Mme Marie Hélène Laurence llboudo/ Marshall.

Selon la ministre Laurence Ilboudo, le rapatriement de ces enfants a été possible grâce à l’accord bilatéral de coopération entre la République de la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso en matière de lutte contre la traite transfrontalière des enfants signé le 17 Octobre 2013.

Ce parent d’enfant, dit n’être au courant du trafic de son enfant

Pour elle ces enfants dont 6 ( six ) sont originaires du plateau central, et (deux) 2 de la région du centre est, étaient destinés å l’exploitation par le travail sur les sites d’ orpaillage à Man en Côte d’Ivoire vers la frontière avec le Libéria.

Les profondes motivations qui ont conduit les enfants dans le circuit de la traite sont entre autres<< gagner de l’argent pour s’acheter des motos, des parcelles, et se construire des maisons>>…

Ce parent d’enfant, jure n’être mêlé de près ni de loin à ce trafic d’enfants.

Poursuivant ses informations, selon la ministre Marshall, ces enfants sont arrivés en Côte d’Ivoire par l’intermédiaire de M. Ouédraogo Mahamadou, Kaboré Paul, et Sawadogo Karim. Ce dernier , a savoir Sawadogo Karim a été jugé en terre ivoirienne, et condamné à 3 ans d’emprisonnement pour des faits de traite des personnes.

Pour l’instant ces enfants rejoindront les sites d’hébergement réservés à l’insertion sociale des enfants.

La Ministre Laurence Marshall et ses collaborateurs

Quand aux parents des enfants, ils jurent n’être mêlés de près ni de loin à ce trafic d’enfants.

Kevin Sawadogo www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.