Concours cantine scolaire:  La commune de Komki Ipala décroche le premier prix

0
663

Le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales célèbre l’excellence dans la restauration en cantines scolaires des écoles primaires publiques au profit des élèves. Il a organisé un diner-gala dans la soirée du mardi 5 février 2019 à Ouagadougou pour récompenser les communes ayant la meilleure restauration en cantine des écoles primaires publiques du Burkina Faso. Et c’est la commune de Komki Ipala dans la région du Centre-Est qui se hisse à la plus haute marche. C’était en présence de Sika Kaboré, épouse du Président du Faso.

Soirée gala de collecte de fonds

La responsabilité des communes dans le système éducatif au Burkina Faso, notamment à travers la gestion des cantines scolaires est magnifiée ici au cours d’une soirée gala organisée par le ministère en charge de l’éducation nationale ce mardi 5 mars à Ouagadougou. Première du genre, à travers cette soirée, le département de Stanislas Ouaro veut accroitre les performances scolaires, non seulement en améliorant les indicateurs d’accès, de maintien et d’achèvement du cursus scolaire, mais aussi d’assurer une bonne santé nutritionnelle des apprenants. Et c’est un ministre tout joyeux qui a tenu à saluer cette mesure du gouvernement burkinabè. « Le gouvernement du Burkina Faso consent d’énormes efforts chaque année pour assurer la fonctionnalité de la cantine scolaire dans toutes les structures éducatives, notamment dans celle du préscolaire et du primaire où sa nécessité reste impérieuse », a indiqué le ministre Stanislas Ouaro.

Mme Sika Kaboré

En effet, ce sont plus de 18 milliards de francs CFA que le gouvernement burkinabè a alloué aux communes en 2019 pour l’acquisition des vivres. Et le gouvernement s’est engagé à assurer progressivement la couverture temporelle de la cantine scolaire sur les 9 mois de l’année scolaire, a dit le ministre.
En sa qualité de marraine, Madame Sika Kaboré a salué la première édition de ce concours visant la qualité de la restauration scolaire et la valorisation des produits locaux servis dans les cantines des écoles primaires.

Ainsi, sur 20 communes en compétition, c’est la commune de Komki Ipala dans la région du Centre-Est qui se hisse à la plus haute marche. Elle empoche la somme de 500 000 francs CFA et bien d’autres lots.Photos de famille avec les lauréats

Pour Stanislas Ouaro, cette distinction est une reconnaissance, mais aussi et surtout une invite à mieux faire, c’est-à-dire tout mettre en œuvre pour la mise à disposition des vivres à temps dans le respect des dispositions des dossiers d’appel d’offres et pour l’amélioration  de la qualité nutritionnelle des cantines scolaires par la valorisation des produits locaux. Pour sa part, il rassure que des audits seront régulièrement commandités par le ministère en charge de l’éducation nationale auprès des communes afin de s’assurer de la bonne gestion des ressources financières transférées et également des contrôles seront effectués au moment de la réception des vivres pour s’assurer de la qualité de ceux-ci et des sanctions qui seront prises  à l’endroit des fautifs

Cette soirée a également servi de cadre au ministère pour collecter des fonds auprès des convives présents en vue de promouvoir la cantine endogène des communes.

Anaëlle K.
www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.