Champion mondial de la vaccination : Roch Marc Christian Kaboré plaide pour la vaccination des enfants

0
609
Face à la presse à l’issue du lancement de la campagne de vaccination à Saponé le lundi 29 avril 2019,  le  président du Faso Roch Marc Christian Kaboré,  champion mondial de la vaccination  a déclaré en ces termes, << il faut que nous travaillions à ce que les familles assurent cette responsabilité de faire vacciner les enfants,  c’est pour l’avenir du Burkina Faso, c’est pour la santé des enfants, et je pense que c’est important>>.
Il nous appartient d’être à la hauteur de la mission qui nous a été confiée
« Je pense que cela est d’abord une grande responsabilité et c’est à l’honneur de tout le personnel de santé, du gouvernement qui n’ont ménagé aucun effort pour faire de la prévention un outil important de la lutte pour la santé.
Des efforts certes ont été faits, mais comme la représentante de l’OMS l’a dit, l’arbre ne doit pas cacher la forêt.  Du travail reste à faire. 20 millions d’enfants africains ne sont pas encore vaccinés.
En passant à cette deuxième génération de vaccin qui va permettre de vacciner pour la deuxième fois, il s’agit de rattraper tous ces enfants qui n’ont pas bénéficié de la vaccination au Burkina Faso, et qui sont plus de 70 milles. C’est quand même important.
Le vaccin est important parce que déjà, il y a 14 maladies qui ont finalement trouvé des solutions anticipatrices. Parce que nous devons nous battre contre ces maladies meurtrières, et invalidantes comme la polio.
Je voudrais demander à tous nos partenaires, de continuer à nous soutenir et à nous-mêmes, d’assumer nos propres responsabilités en tant que citoyen tout court. Que ce soit les partis politiques, que ce soit les organisations de la société civile, tous ceux qui sont dans leurs villages et qui peuvent être des personnes ressources, qui peuvent faire ce travail d’incitation à l’engagement des populations, il faut que nous travaillions à ce que les familles assurent cette responsabilité de faire vacciner les enfants.
C’est pour l’avenir du Burkina Faso, c’est pour la santé des enfants, et je pense que c’est important.
C’est un plaidoyer que nous devons faire aussi bien au plan national, africain qu’international. Nous sommes conscients de ces responsabilités, et il nous appartiendra donc de faire en sorte que nous puissions être à la hauteur de la mission qui nous a été confiée ».
SEM Roch Marc Christian Kaboré 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.