Politique: La stratégie de L’ADF/RDA pour les échéances de 2020

0
496

Le dimanche 28 avril dernier, Me Gilbert Noël Ouédraogo, Président de l’ADF/RDA, l’alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain, et candidat à l’élection présidentielle de 2020 a échangé avec les membres du bureau exécutif national de son parti. Une rencontre qui a permis à Me Gilbert Ouédraogo de procéder officiellement à leur installation et d’arrêter une stratégie de reconquête du pouvoir en 2020.

Les membres du BEN posent en famille

Les échéances électorales de 2020 au Burkina Faso se profilent déjà à l’horizon. Sur la scène politique, chacun y va de son mieux pour pouvoir convaincre l’électorat. Et comment y arriver sans une bonne stratégie ? C’est ce qui a justement motivé le Président de l’alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA),

seulement un mois après être investi par son parti, candidat à l’élection présidentielle de 2020 de procéder à l’installation officielle des membres du bureau exécutif national. « Il était question pour nous de rencontrer, le nouveau Bureau exécutif national du parti,  pour une prise de contact et procéder à l’installation des membres de ce bureau » a indiqué Me Gilbert Noël Ouédraogo. Tout porte à croire que l’ADF/RDA affute déjà ses armes pour les échéances électorales de 2020, lorsque Me Gilbert Ouédraogo parle de stratégies. « Comme vous le savez, nous allons à une bataille électorale et pas des moindres. Il s’agit des élections législatives et présidentielles de 2020.

 Et donc aujourd’hui nous avons discuté afin de voir quelle stratégie nous pouvons mettre en place pour être efficace et être élu au soir des élections de 2020 », a fait savoir Me Ouédraogo.

Sans être très explicite, il a tenu tout de même à préciser que l’ADF/RDA ne va pas à ces élections justes pour y participer. « Nous serons sur le terrain, et nous serons de tous les combats avec le peuple, car c’est avec le peuple que nous allons gagner », est confiant Me Gilbert Ouédraogo.

Situation oblige, Me Gilbert Ouédraogo s’est prononcé sur la situation nationale notamment sur la question de la réconciliation nationale au Burkina Faso et celle de la lettre de l’ancien président Blaise Compaoré au Président Roch Marc Christian Kaboré. Sur le premier point, le président de l’ADF/RDA fait remarquer que son parti a toujours été pour la réconciliation, mais pas n’importe quelle réconciliation, insiste-t-il. Pour Me Ouédraogo« il faut une véritable réconciliation sincère où la vérité est connue et la justice, faite ».
En ce qui concerne la lettre de l’ancien Président Blaise Compaoré à Roch Kaboré, Me Gilbert Ouédraogo invite le Président Kaboré à accepter la main tendue de son prédécesseur et d’en faire bon usage, car dit-il, « nous sommes des africains, et une main tendue ne se refuse pas». Qu’a-t-il voulu dire par là ? En tout cas, lui seul le sait.

Dougoutigui

www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.