Discours sur la situation de la Nation: Les preoccupations des femmes ne sont pas restées en marge

0
200

Le PM, Christophe Dabiré s’est adressé à la représentation nationals le jeudi 16 mai 2019. Face aux deputés, le chef du gouvernement a fait le tour d’horizon de l’actualité nationale. De la securité, en passant par la fronde sociale en constante ébulition, l’education et les nombreux investissements,  rien n’ a été oculté par le Premier ministre. Et que dire de l’autonomination des femmes, bref, beaucoup d’efforts ont été faits en faveur de la femme burkinabè.

Le Premier ministre du Burkina Faso, Joseph Christophe Marie Dabiré

Dans le cadre de l’autonomisation économique de la femme et par l’intermédiaire du Programme intégré d’autonomisation de la femme au Burkina Faso (PIAF-BF), le gouvernement a soutenu l’immatriculation de 875 entreprises informelles de femmes, doté 500 associations de femmes de fonds de roulement, de crédits d’investissement et de technologies.

En outre, selon le Premier ministre, entre 2016 et 2018, près de 438 000 femmes ont bénéficié de crédits pour le financement de leurs activités génératrices de revenus.

Il en a été également de l’assistance aux personnes en situation de vulnérabilité. A ce niveau, afin d’assister les personnes en situation de vulnérabilité sociale, le gouvernement a renforcé ses actions en mettant en place le Projet d’appui à la formation professionnelle, à l’emploi et à l’entrepreneuriat des personnes handicapées doté de crédits budgétaires d’un montant de 220 millions de FCFA en 2018 ; en retirant de la rue 2 465 enfants pour les placer dans des familles d’accueil ou dans des centres de formation professionnelle,  en transférant directement des crédits de subsistance à près de 82 000 ménages vulnérables et , en apportant une prise en charge intégrée à environ 4 300 ménages vulnérables… »

Le gouvernement a aussi pris en compte des préoccupations des personnes  vivant avec un handicap.Il a organisé le forum national des personnes vivant avec un handicap, le 21 juin 2018, qui a été l’occasion pour le Président du Faso de s’engager à mettre en place des structures publiques d’accueil et de prise en charge des enfants déficients intellectuels et mentaux, à pérenniser ce forum et à renforcer la mise en œuvre de la politique sectorielle « Travail, emploi et protection sociale ».

Selon le chef du programme, tous ces programmes visent à l’épanouissement de la femme. Il rassure en outres que le gouvernement poursuivra see efforts en faveur de la femme burkinabè.

Miami O.

www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.