CAN-2019 : la surprise du Bénin qui élimine le Maroc et file en quarts

2
349
Le Bénin a créé la surprise en éliminant le Maroc lors du premier 8e de finale de cette CAN, au terme d’un match étouffant et totalement dominé par les Lions de l’Atlas. Au courage, les Écureuils ont remporté la séance de tirs au but (1-1, 4-1 tab).

Le Bénin a réalisé l’exploit de se qualifier pour le premier quart de finale de la CAN de son histoire et ce, toujours sans avoir gagné le moindre match ! Les Écureuils, réduits à 10, sont venus à bout de Marocains pourtant largement dominateurs dans le jeu, les poussant jusqu’à une éprouvante séance de tirs au but (1-1, 4 t.a.b. à 1).

Dans ce match au scénario incroyable, le Bénin de Michel Dussuyer a réalisé un hold-up presque parfait. Les Lions de l’Atlas ont dominé tout au long de la partie, multipliant les occasions, mais sans trouver la faille. Ils y ont pourtant cru avant la pause, quand Hakimi a poussé au fond des filets un ballon d’En-Neysri (39e). Un but refusé pour un hors-jeu franchement pas évident.

Le Bénin a réalisé l’exploit de se qualifier pour le premier quart de finale de la CAN de son histoire et ce, toujours sans avoir gagné le moindre match ! Les Écureuils, réduits à 10, sont venus à bout de Marocains pourtant largement dominateurs dans le jeu, les poussant jusqu’à une éprouvante séance de tirs au but (1-1, 4 t.a.b. à 1).

Dans ce match au scénario incroyable, le Bénin de Michel Dussuyer a réalisé un hold-up presque parfait. Les Lions de l’Atlas ont dominé tout au long de la partie, multipliant les occasions, mais sans trouver la faille. Ils y ont pourtant cru avant la pause, quand Hakimi a poussé au fond des filets un ballon d’En-Neysri (39e). Un but refusé pour un hors-jeu franchement pas évident.

En prolongation, le jeu se durcit, et l’arbitre multiplie les sanctions. Adenon, pour contestation, écope d’un deuxième carton jaune sévère et doit quitter le terrain. À dix, les Écureils résitent, comptant sûrement sur leur excellent gardien, auteur déjà de plusieurs parades, pour une séance de tirs au but. Sur le terrain, ça ne ressemble plus à grand-chose dans la fin de la prolongation.

Et finalement, les Béninois, sans trembler, ont surclassé des Marocains touchés au mental dans l’exercice des tirs au but. Boufal a d’abord frappé au-dessus, avant qu’En-Nesyri ne voie son tir arrêté par Allagbé.

Sans franchement bien jouer, le Bénin a donc réussi l’exploit d’accéder aux quarts de finale, où il affrontera le Sénégal, vainqueur de l’Ouganda. Le Maroc d’Hervé Renard, lui, sort par la petite porte, sans avoir jamais vraiment convaincu dans cette CAN, où il faisait pourtant partie des favoris.

www.fasoamazone.net