Prévention des conflits communautaires: Le PM Christophe Dabiré échanges avec les Gouverneurs et les Hauts commissaires

0
155

Le Premier ministre(PM ), Joseph Marie Christophe Dabiré  a rencontré ce mardi 13 août 2019 à Ouagadougou les gouverneurs de régions et les hauts commissaires de province. Ce cadre d’échange va permettre aux chefs de circonscriptions administratives, de recueillir les instructions et les orientations du chef de Gouvernement, notamment sur la gestion des conflits. Il sera également une occasion pour les représentants de l’Etat d’exprimer au Premier ministre les difficultés qu’ils rencontrent dans l’exercice de leur fonction.

Les gouverneurs de régions

Cette rencontre voulu par le Chef du gouvernement vise à faire une situation d’ensemble des circonscriptions administratives afin de permettre aux représentants de l’Etat d’assumer pleinement leur rôle. « Nous avons décidé d’échanger  avec les Gouverneurs et les Hauts commissaires par rapport à la situation particulière dans laquelle nous sommes aujourd’hui en rapport avec la question des déplacés internes, liée à la question sécuritaire.

Le PM Joseph Marie Christophe Dabiré

Les gouverneurs sont ceux-là qui peuvent assurer la prise en charge immédiate en entendant que le gouvernement intervienne. Les Gouverneurs et les Hauts commissaires sont ceux-là qui peuvent au premier rang pour essayer d’apaiser la situation sur le terrain lorsqu’il y’a des conflits qui se dégagent », a indiqué le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré.

Selon le ministre en charge de l’administration territoriale, Siméon Sawadogo,

Le Ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation Siméon Sawadogo

plusieurs actions ont été mises  en œuvre pour restaurer la cohésion sociale, la tolérance et le vivre-ensemble. Il s’agit de l’élaboration en cours de la stratégie nationale de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent et la mise en place dans les prochains mois, d’une stratégie nationale de promotion de la cohésion sociale.

Les échanges avec ces représentants de l’Etat vont porter sur les difficultés rencontrées et les méthodes utilisées pour prévenir les conflits. Cela permettra de restaurer la cohésion sociale et le vivre-ensemble pour des élections apaisées  en 2020 au Burkina Faso.
Mami O.

www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.