Featuring humoristique Les homotockets et Soum le sapeur ont assuré

0
47

« Bienvenue au QG », c’est le titre du spectacle qui était à l’affiche le vendredi 22 novembre 2019 à l’Atelier du rire, du cercle des arts vivants, à Ouagadougou. Un featuring humoristique rendu possible pour la première fois au Burkina grâce à deux groupes, les homotockets et soum le sapeur. Et du moins que l’on puisse dire, pour un coup d’essai, ce fut un coup de maitre.

Le public n’a pas voulu se faire conter l’évènement

En décidant de faire un featuring humoristique pour la première fois au Burkina, les homotockets et Soum le sapeur étaient loin d’imaginer l’engouement qui se créerait autour de leur spectacle, « Bienvenue au QG ». Mais s’il y’a eu engouement du public, ce n’est certainement pas pour le nom du spectacle, mais pour le style. Un featuring humoristique, jamais réalisé au Burkina Faso. Ils y ont cru, ils se sont donné corps et âme et ils peuvent en être fiers. « Ce fut une réussite pour nous, parce qu’on ne s’attendait pas à autant de monde pour nous soutenir. On ne peut que rendre grâce à Dieu. On a donné le meilleur de nous-même », a lâché Nana Yacouba du groupe les homotockets.

Les homotockets et Soum le sapeur en pleine prestation de leur spectacle

« Bienvenue au QG » retrace les vécus des jeunes dans les grins. Les homotockets et Soum le sapeur ont pendant une heure d’horloge passer aux peignes fins quelques faits de la société. De la politique, en passant par le football, puis du show biz en général, rien n’a été laissé pour contre. La situation sécuritaire que traverse le Burkina Faso n’a pas non plus été laissée en marge. A travers un style humoristique, propre à eux, ces deux groupes ont aussi fait des critiques et proposer des suggestions pour faire une sortie de crise sécuritaire.

Et visiblement du moins que l’on puisse dire, c’est que l’histoire a plu au public venu nombreux pour la circonstance. « Dans l’ensemble, ça donné parce qu’on sentait que le public aimait ce qui se passait. Notre satisfaction est totale », a indiqué Soum le Sapeur. Une satisfaction qui est le fruit d’un travail acharné. En effet, la préparation de ce spectacle n’a pas été sans difficultés. Selon Eric Gaego dit Mister 100% qui a assuré la mise en scène avec Bamogo de Gombo. Com, il aurait fallu travailler de jour comme de nuit pour arriver à ce résultat. « La préparation du spectacle n’a pas été simple, parce qu’il fallait monter, démonté, raccommoder, ficeler jusqu’à ce que ça soit ce que ça été ce soir. On a bossé des fois jusqu’à souvent une heure voir deux heure du matin », a-t-il fait rermarquer.

Toute œuvre humaine étant perfectible, il a encouragé ces jeunes à plus d’abnégation au travail, car dit-il « l’humour ne connait pas son ancien. Il faut donc qu’ils continuent de bosser car ils peuvent mieux faire ».

Featuring humoristique
Les homotockets et Soum sapeur ont assuré
« Bienvenue au QG », c’est le titre du spectacle qui était à l’affiche le vendredi dernier à l’Atelier du rire, du cercle des arts vivants, à Ouagadougou. Un featuring humoristique rendu possible pour la première fois au Burkina grâce à deux groupes, les homotockets et soum le sapeur. Et du moins que l’on puisse dire, pour un coup d’essai, ce fut un coup de maitre.

En décidant de faire un featuring humoristique pour la première fois au Burkina, les homotockets et Soum le sapeur étaient loin d’imaginer l’engouement qui se créerait autour de leur spectacle, « Bienvenue au QG ». Mais s’il y’a eu engouement du public, ce n’est certainement pas pour le nom du spectacle, mais pour le style. Un featuring humoristique, jamais réalisé au Burkina Faso. Ils y ont cru, ils se sont donné corps et âme et ils peuvent en être fiers. « Ce fut une réussite pour nous, parce qu’on ne s’attendait pas à autant de monde pour nous soutenir. On ne peut que rendre grâce à Dieu. On a donné le meilleur de nous-même », a lâché Nana Yacouba du groupe les homotockets.

« Bienvenue au QG » retrace les vécus des jeunes dans les grins. Les homotockets et Soum le sapeur ont pendant une heure d’horloge passer aux peignes fins quelques faits de la société. De la politique, en passant par le football, puis du show biz en général, rien n’a été laissé pour contre. La situation sécuritaire que traverse le Burkina Faso n’a pas non plus été laissée en marge.

A travers un style humoristique, propre à eux, ces deux groupes ont aussi fait des critiques et proposer des suggestions pour faire une sortie de crise sécuritaire.
Et visiblement du moins que l’on puisse dire, c’est que l’histoire a plu au public venu nombreux pour la circonstance. « Dans l’ensemble, ça donné parce qu’on sentait que le public aimait ce qui se passait. Notre satisfaction est totale », a indiqué Soum le Sapeur.

Une satisfaction qui est le fruit d’un travail acharné. En effet, la préparation de ce spectacle n’a pas été sans difficultés. Selon Eric Gaego dit Mister 100% qui a assuré la mise en scène avec Bamogo de Gombo. Com, il aurait fallu travailler de jour comme de nuit pour arriver à ce résultat. « La préparation du spectacle n’a pas été simple, parce qu’il fallait monter, démonté, raccommoder, ficeler jusqu’à ce que ça soit ce que ça été ce soir. On a bossé des fois jusqu’à souvent une heure voir deux heure du matin », a-t-il fait rermarquer.
Toute œuvre humaine étant perfectible, il a encouragé ces jeunes à plus d’abnégation au travail, car dit-il « l’humour ne connait pas son ancien. Il faut donc qu’ils continuent de bosser car ils peuvent mieux faire ».

Un message qui n’est sans doute pas passé dans l’oreille du sourd. Les homotockets et Soum le sapeur entendent redoubler d’efforts pour mieux faire.
La fin de la soirée a été marquée par un don de présent offert aux humoristes par la fondatrice du Lycée Abbé Pierre.
Mami O.

Un message qui n’est sans doute pas passé dans l’oreille du sourd. Les homotockets et Soum le sapeur entendent redoubler d’efforts pour mieux faire.
La fin de la soirée a été marquée par un don de présent offert aux humoristes par la fondatrice du Lycée Abbé Pierre.
Mami O.

Faso Amazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.