Communication de Djibrill Yipènè BASSOLÉ à l’occasion de la rentrée politique de la NAFA

0
355

A l’occasion de  la rentrée politique  de la Nouvelle Alliance du Faso  ( NAFA ) dont  le  thème: est :   <<Engagement politique et contribution à la Paix,   le  fondateur de ce  parti  Monsieur Djibrill Yipènè BASSOLÉ, à adressé une correspondance au bureau . Lisez plutôt. 

La rentrée politique de la NAFA

Chers militants et sympathisants ; Le thème que vous avez retenu à l’occasion de votre activité politique est  d’une importance capitale car il est au cœur des préoccupations des populations de vos localités respectives et au-delà, l’ensemble des Burkinabè. Je ne peux que vous en féliciter et apporter ma modeste contribution à vos réflexions ainsi que vous me l’avez demandé.

Comme recommandation générale, je vous encourage à vous engager résolument dans la recherche de solutions à même d’améliorer votre sécurité collective et créer pour vous-même et pour les générations futures, un environnement de paix et de prospérité. C’est ainsi que vous ferez de votre engagement militant, une œuvre utile à la sécurisation de vos localités de résidence et partant, celle du territoire burkinabè tout entier.

Les militants étaient au rendez vous

Chers militants et sympathisants ; Aujourd’hui, les circonstances que vous connaissez bien ne me permettent pas encore d’être à vos côtés pour partager mes réflexions avec vous dans cette dynamique de restauration de la paix au Burkina Faso. Néanmoins, je mettrai à profit toutes les occasions pour vous manifester ma solidarité et contribuer au mieux de mes possibilités aux efforts que doivent déployer tous les Burkinabè, pour venir à bout de l’extrémisme violent et autres conflits armés qui menacent de saper durement les bases de notre

développement. A cet égard, et en attendant d’élaborer ensemble une véritable politique nationale de paix et de sécurité adaptée à la menace du moment qu’est le terrorisme, je vous exhorte à entreprendre d’ores et déjà, des actions pouvant permettre à nos populations de résister brillamment et à terme,

Soyez les yeux et les oreilles des Forces régulières militaires et paramilitaires chargées de veiller à la protection des personnes et leurs biens. Dans vos différentes localités, développez avec ces Forces de défense et de sécurité (FDS) un partenariat dynamique dans l’esprit de la police de proximité dont vous devez vous approprier. En

d’autres termes, aidez les policiers, les gendarmes et les militaires de vos localités respectives à vous protéger efficacement en toute circonstance. Dans le même souci d’efficacité, vos analyses et vos renseignements sur les circonstances de l’insécurité doivent être fiables, objectifs et consensuels. Il vous faut donc établir une concertation saine et permanente avec les militants des autres partis politiques, la société civile ainsi que toutes les autres forces vives de vos villes et villages.

Considérez la sécurité comme un bien collectif que vous devez tous ensemble contribuer à préserver. Evitez rigoureusement les conflits partisans, les violences intercommunautaires et autres bagarres inutiles qui ne feront que verser de l’essence sur le feu du terrorisme et rendre notre pays encore plus vulnérable. Au plan sociopolitique, je vous invite à examiner sans complaisance, les causes profondes de la propagation du phénomène terroriste au Burkina Faso. Vous aurez constaté que, outre le caractère transfrontalier, le terrorisme trouve manifestement des adhérents dans nos sociétés parmi nos jeunes en particulier.

Les capacités de ripostes militaires, même perfectionnées, ne réussiront pas à elles seules à enrayer ce mal qui gangrène notre société. Il vous faut en conséquence promouvoir le dialogue et la concertation avec toutes les composantes de la société, ce qui vous permettra d’évaluer les véritables causes de l’enracinement de l’extrémisme violent qu’il soit d’essence idéologique ou mafieuse.

Les malaises sociaux, les désordres multiformes, les dysfonctionnements de l’administration, l’inégalité dans la répartition des ressources naturelles, la précarité des conditions de vie, l’extrême pauvreté et les frustrations qui en découlent sont autant de maux dont vous devez discuter sincèrement et vous organiser pour les combattre sérieusement. En débarrassant la société burkinabè de ces maux, vous éviterez que le terrorisme et la criminalité organisée ne s’implantent irrémédiablement

 

sur le terrain au sein même des populations. Vous contribuerez ainsi, à créer une société de paix et de progrès débarrassée à jamais de la menace terroriste et des conséquences néfastes au plan socioéconomique de l’insécurité violente. A ce propos, je voudrais encourager les femmes de la NAFA qui ont choisi d’organiser bientôt un atelier de réflexion sur la problématique des personnes déplacées et de lancer un appel à la solidarité internationale. En conclusion, chers militants et sympathisants, vos réflexions et vos actions en matière de sécurité, doivent promouvoir un partenariat fructueux et dynamique avec les Forces régulières chargées de la défense opérationnelle du territoire burkinabè.

Ces réflexions et ces actions doivent aboutir également à l’éradication des maux qui minent la société burkinabè et qui favorisent l’évolution brutale du phénomène terroriste. C’est donc la combinaison de la défense opérationnelle et l’amélioration sensible des conditions de vie des populations basée sur l’équité qui vous permettront ensemble de vaincre le terrorisme et d’édifier une société prospère.

Je souhaite à vos travaux de réflexion, plein succès et que le Tout Puissant vous donne l’inspiration et l’énergie nécessaire afin de vous rendre utile à la promotion de la paix et de la cohésion nationale.

Djibrill Yipènè BASSOLE

Faso Amazone.net 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.