Mafarma SANOGO :  La nouvelle Coordonnatrice du Service d’information du gouvernement ( SIG )

0
965

 

Zoom sur Mafarma Sanogo, la nouvelle Coordonnatrice du Service d’information du gouvernement (SIG),  Nommée en Conseil des ministres du mercredi 08 janvier 2020.

Mafarma Sanogo est journaliste de profession. Diplômée en droit public de l’université Joseph Ki Zerbo au Burkina Faso et en communication de l’Université Felix Houphouet Boigny en Côte d’Ivoire, elle a pris ses premières leçons de journalisme au CFPI devenu ISTIC, institut des sciences et techniques de l’information et de la communication, et fait ses premiers pas à la Radiodiffusion Nationale du Burkina.

Elle a été rédactrice, reporter, productrice, présentatrice du journal parlé, rédacteur en chef adjoint et directrice de cette chaine nationale. A la télévision nationale du Burkina, elle a exercé également la fonction de directrice avant d’être nommée au ministère de l’information comme conseiller Technique.

Appelée aux côtés du Médiateur du Faso Amina Traoré comme directrice de Cabinet elle a également occupé les fonctions de Secrétaire permanent de l’Association des Médiateurs de l’espace UEMOA (AMP/UEMOA).

Son expérience au plan international se déroule au siège du conseil international des Radio-Télévisions d’expression Française (CIRTEF) à Bruxelles en Belgique où elle fait ses armes en tant que Conseiller du Secrétaire Général du CIRTEF Monsieur Guila Thiam.

De retour au Burkina, elle marque un arrêt au ministère de la communication et des relations avec le parlement avant de déposer son sac à l’institut des sciences et techniques de l’information et de la communication où elle est chargée de coordonner les activités de formation continue et de recherche appliquée.
Parallèlement à ses activités régulières,

Mafarma Sanogo officie comme consultante en communication. Elle a collaboré avec le Programme Alimentaire Mondial dans le cadre de son plan de réponse à l’insécurité alimentaire durant la période de soudure en 2018 au Burkina Faso.

Activiste des droits de la femme, elle a milité dans plusieurs associations de promotion des droits humains. Doù elle fut  de 2000  à 2013, la présidente de l’Association des professionnelles africaines de la communication (APAC).

Elle est chevalier de l’ordre national et chevalier de l’ordre du mérite des lettres des arts et de la communication avec agrafe Radiodiffusion -Télévision, presse écrite.
Fasoamazone.net 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.