Salon international du coton: Tout est prêt pour les 30 et 31 janvier à Koudougou

0
46
Le Ministre Harouna Kaboré

Koudougou abritera du 30 au 31 janvier 2020, la deuxième édition du salon international du coton et du textile (SICOT). Placée sous le thème << production et transformation du coton: moteur d’industrialisation et de croissance économique pour les Etats africains », le comité nationale d’organisation a échangé avec les hommes de médias ce lundi 13 janvier dans la cité du cavalier rouge. Objectif, mettre les journalistes au parfum des préparatifs de la présente édition.

Le Presiduim de la cérémonie

Jadis premier pays producteur du coton, le Burkina est aujourd’hui relégué au 4ème rang africain. Le gouvernement dans sa dynamique de relance de cette filière met les bouchers doubles pour relever le défis, d’où l’organisation du salon international du coton et du textile (SICOT).

Après l’édition brillante de la première édition du salon international du coton et du textile (SICOT) tenu en septembre 2018, les acteurs du coton se donnent encore rendez-vous cette année pour la deuxième édition.

Et avec le même objectif : réunir en un seul lieu les professionnels de la chaine de valeur du coton autour des préoccupations et des opportunités de développement de la filière coton et du textile.

Le SICOT, c’est aussi une tribune de promotion et de valorisation du coton local et africain, par la présentation des outils modernes de production, de conservation, de promotion de la transformation, a indiqué Harouna Kaboré.

Le Ministre Harouna Kaboré

Placé sous le thème, « production et transformation du coton : moteur d’industrialisation et de croissance économique pour les Etats africains », l’acte II du SICOT vise aussi à stimuler davantage la transformation du coton burkinabè.

C’est un salon initié par le ministère en charge du commerce et de l’industrie pour booster la filière coton au Burkina. « L’objectif global de ce salon est de mettre en valeur le secteur du coton et du textile, et de faire du Burkina Faso, le carrefour par lequel se dégagent les solutions majeures pour le développement de la chaine de valeur du coton et du textile en Afrique », dixit le ministre en charge du commerce.

Cette manifestation, ajoute-t-il devra en outre permettre au Burkina Faso de conforter son leadership africain dans la filière coton.

Prévu se tenir du 30 au 31 janvier prochain dans la cité du cavalier rouge, c’est un programme riche et alléchant en activités diverses.

Ainsi, la deuxième édition du SICOT sera marquée par une conférence inaugurale autour du thème central, des panels, des tables rondes, des rencontres B to B et B to G, des expositions professionnelles, un espace marchant, des visites d’entreprises.

Il est également prévu le 30 janvier 2020, l’inauguration de la première usine d’égrenage de coton biologique d’Afrique de l’Ouest par le Président du Faso. Le clou du SICOT 2020 sera les Nuits du SICOT, une soirée visant à magnifier le travail des stylistes-modélistes locaux et internationaux.

Les participant(es)

Environ 1500 participants sont attendus à l’acte II du SICOT. Le pays invité d’honneur est la République de Turquie avec qui le Burkina Faso entretient de bons rapports surtout en matière de textiles

Cette année, le budget du SICOT est d’environ 455 millions de F CFA avec une contribution de 20 millions du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat.
Anaëlle K

Fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.