Forum des femmes à Manga: «La meilleure résilience, il faut que les femmes aient confiance en elles mêmes>>. Hélène Marie Laurence ILBOUDO/ MARCHAL

0
332

En prélude à la célébration conjointe du 6ème forum national des femmes, et de la journée internationale du 08 mars 2020, la ministre en charge de la femme, Hélène Marie Laurence ILBOUDO /MARCHAL, est allée ce 13 février 2020, à la rencontre des femmes de la région du centre-sud, chef-lieu Manga, afin d’échanger avec elles, autour des stratégies idoines pour mieux impacter leur résilience face aux effets de la crise sécuritaire au Burkina Faso. Pour madame la ministre, la meilleure résilience est la confiance en soi.

La ministre en charge de la femme, Madame Hélène Marie Laurence , face aux femmes
Les femmes ont accordé un très grand intérêt à cette rencontre.

A Manga, c’est avec un grand intérêt que les femmes de la région du centre -sud ont accordé à cette rencontre d’échange, et de sensibilisation. Elles se sont adressées à leur ministre de tutelle, concernant leur contribution au développement de la région, mais sans oublier de lui faire part de leurs doléances.

Pour la Gouverneur de la région du centre sud, madame Josiane Kabré, le thème du 08 Mars cadre bien avec le contexte national marqué par l’insécurité grandissante, des attaques terroristes, avec des conséquences douloureuses à la fois pour l’économie nationale, et le vivre ensemble. La région du centre sud n’est pas épargnée par le phénomène.

Josiane KABRE, la Gouverneure, de la région du centre sud, Manga( micro).

En effet, elle a enregistré un déplacement massif des populations vers les zones beaucoup plus sécurisées, et constitue aussi un foyer d’accueil avec à ce jour 1807 personnes déplacées internes(PDI), parmi lesquelles 952 femmes, et 855 hommes. Elle à saluer et remercier les personnes et les structures de bonnes volontés qui ont manifesté leur solidarité à l’endroit de ces PDI par des lopins de terre cultivables, des vivres,  et autres.

Madame la Gouverneure, espère que leurs échanges et préoccupations soulevés permettront un mieux vivre ensemble et relever les défis. Car pour elle, « aucune stratégie visant une meilleure résilience ne parvient à des résultats escomptés, si elle ne prend en compte le genre », a-t-elle soutenu.

La coordinatrice des femmes de la région du centre sud Manga, madame Mariam Tondé / Lankoandé

La coordinatrice des femmes de la région du centre sud, Mariam Tondé/ Lankoandé, a loué les efforts du gouvernement, pour l’organisation des foras, afin, de trouver des solutions idoines pour rendre les femmes plus résilientes face aux effets de la crise sécuritaire et des pesanteurs socioculturels.

Elle n’a pas manqué de traduire toute la gratitude des femmes de la région du centre sud au ministère en charge de la femme, et de l’action humanitaire, pour les multiples efforts en vue de l’épanouissement, et l’autonomisation des femmes du centre-sud.

Néanmoins pour madame la coordonnatrice, certaines de leurs doléances restent toujours d’actualité, et interpelle le gouvernement à faire face. Notamment la réalisation des clôtures des maisons de la femme du Nahouri, et du Bazèga, pour une amélioration de la sécurité sur ces lieux de rencontre et la subvention de l’établissement des cartes nationales d’identité burkinabé entre autres.

Les pagnes du 08 mars 2020

 

Ici la Gouverneure de la région du centre sud ! reçoit de la minstres, un don symbolique de pagnes du 08 mars 2020 pour les couches vulnérables.

Mais avant de se quitter, madame la ministre de la femme a promis de leur venir en aide concernant certaines de leurs attentes et a fait don de pagnes du 08 mars 2020 aux différentes coordinatrices de femmes du centre sud.

Irène Soulama 

Fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.