Couvre-feu: Une mesure partiellement respectée à Bobo-Dioulasso

0
307

Le Burkina Faso est touché par le coronavirus. Pour éviter la propagation de la maladie et surtout l’entrée de nouveaux cas suspects sur le territoire burkinabè, les autorités sanitaires du pays ont pris différentes mesures allant de la fermeture des écoles puis des lieux de cultes à l’instauration d’un couvre-feu entre 19h et 5h du matin sur toute l’étendue du territoire nationale. A Bobo-Dioulasso, le couvre est partiellement respecté depuis jusqu’à  ce jour 23 mars 2020

C’est depuis le samedi 22 mars dernier que le Burkina Faso est sous couvre-feu de 19h à 5h du matin, une mesure prise par les autorités pour protéger les populations contre le coronavirus covid-19.

Une pandémie mondiale qui affecte 99 personnes au Burkina avec 4 décès. Du moins que l’on puisse dire, le couvre-feu est partiellement respecté à Sya. En ce deuxième jour de couvre-feu, à 18h30, la place Tiefo Amoro de Bobo-Dioulasso commence à se vider du monde, chacun s’empressant de rejoindre son domicile.

Une heure après, difficile de voir quelqu’un à cet endroit qui jadis est bondé de monde jusqu’à minuit. Situation sanitaire oblige, et comme personne ne veut donner le mauvais exemple, chacun a préféré rentré chez soi, nous explique un vigile trouvé sur place.

Autre lieu, même constat. Aux abords du stade omnisport de Bobo-Dioulasso, personne ne s’y hasarde. Ce lieu étant prisé par nombre de population pour prendre un pot ou faire du sport les soirs.

Par contre sur le Boulevard de l’Indépendance de Bobo-Dioulasso, nous tombons sur trois individus interceptés par une autre patrouille. Il s’agit de jeunes récalcitrants qui défient le couvre-feu. En guise de punition, une petite séance de chanson, ils sont ensuite relâchés puis sommer de regagner leur domicile.

Un peu plus loin dans certains quartiers, certains tenanciers de maquis dans les quartiers périphérique de Sya visiblement ne se sentent pas concernés par ces mesures. En effet, on a pu constater que certains maquis étaient encore ouverts vers 20h et y drainés du monde.
Hors mi ces quelques cas, les portes étaient bien fermées ainsi que les boutiques bien close, si bien que Bobo-Dioulasso à l’ère d’une vielle morte pour cette deuxième de nuit de couvre-feu.Sans risque donc de nous tromper, on dira que la mesure est partiellement respectée à Sya
Anaëlle K.

Fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.