Situation nationale: Le FPR demande le renouvellement de la classe politique burkinabè

0
146

Déclaration du Front Patriotique pour le Renouveau (FPR) sur la situation nationale qui prévaut au Burkina . 

La présente déclaration concise et précise vise à attirer l’attention du peuple burkinabè sur Les points cruciaux suivant :
1) La recrudescence macabre des attaques terroristes avec 08 militaires tués dans la semaine du 11 Mai, 03 civiles enlevés dans la même semaine et au moins 02 militaires tués à nouveau le 14 mai dans une embuscade au Yatenga. Nous présentons nos sincères condoléances aux familles éplorées et promptes rétablissement aux blessés.

Sur ce point et au regard de l’article 36 de la constitution du Burkina Faso, le Président du Faso, son Excellence Rock Marc Christian KABORE a failli. Le constat est clair. Il est d’une évidence éblouissante que le Gouvernement actuel du Burkina Faso est incapable d’assurer la sécurité des Burkinabè et garantir l’intégrité du Territoire National.

Pour preuves, des drapeaux de groupes terroristes flottent allègrement sur certaines localités de notre pays, signifiant ainsi et malheureusement leurs occupations.

2) Abordant la question des élections couplées législatives et présidentielles en prévision (22 Novembre prochain), Il est de plus en plus évident que la question de la préservation du pouvoir au profit d’une minorité qui fait montre d’incapacités sur plusieurs sujets d’intérêts nationaux apparait plus importante pour certains d’une part et d’autre part pour les complices connus et déguisés en opposants au détriment de la vie des citoyens burkinabè selon la constitution.

Ce qui est inacceptable pour le FPR et tous les patriotes qui se démarquent des intérêts mercantiles. Il est clair qu’au regard du balbutiement dans lequel se trouve notre pays en ce moment précis, le renouvellement de la classe politique est plus que jamais nécessaire.

Nous sommes certes un parti politique pacifique, mais en bons républicains nous priorisons l’intérêt du pays et la vitalité du .peuple ; les vérités implacables doivent être dites.

Contrairement aux rhétoriques manipulatrices développées par certains, nous affirmons ici avec force et rigueur, qu’il existe au Burkina Faso actuellement, une Jeunesse digne et capable. Pour peu qu’on arrête de lui barrer le chemin avec des pratiques mafieuses peu recommandables.

Une nation qui veut se développer est celle qui doit marcher sur le chemin d’un renouvellement intrinsèque de ses potentialités et forces à travers un mécanisme ayant pour point névralgique l’équité sociale et non le favoritisme dune minorité aristocratique.

3) Au moment de conclure la présente, nos félicitations vont à l’endroit de la justice Burkinabè en General et particulièrement à l’endroit de l’Alliance Police Nationale (APN) et aux 21 policiers abusivement licenciés que le Conseil d’Etat vient de rétablir dans ses droits malgré l’appel interjeté par l’Etat Burkinabè contre la décision précédemment rendue par le tribunal administratif.

Nous rappelons ici que gouverner en brimant les droits d’une partie du peuple aux fins de faire plaisir à une minorité revient surfer dangereusement sur le lit de l’injustice. Si pour tout bon surfeur, la dextérité qu’il faut avoir dans la pratique dépend de lui, la puissance, les circonstances et le comportement des vagues ne dépendent pas de lui.

Que ceux qui Gouvernement a un moment donné, se garde de faire un usage excessif de la force envers les autres parce que la situation peut changer à tout moment. «En démocratie, le peuple reste le véritable détenteur du pouvoir»

Ouagadougou le 15 mai 2020

Vive la Jeunesse du Burkina, Pour Le Bureau Exécutif National
Vive le FPR,
Dieu bénisse le Burkina Faso. Le Président National
Dr Aristide OUEDRAOGO.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.