Coalition pour le Sahel: « L’expression de la solidarité des Etats du monde dans la lutte contre le terrorisme au Sahel »

0
417

Afin d’éradiquer le terrorisme dans le Sahel, les pays du G5 Sahel engagés dans la lutte contre le terrorisme bénéficieront très bientôt d’un soutien de portée internationale. Dénommée « Coalition pour le Sahel », plus de 40 ministres des affaires étrangères à travers le monde ont échangé sur le sujet le vendredi dernier par visioconférence.

La lutte contre le terrorisme est une affaire de tous. Conscient de l’avancée significative de ce fléau, les chefs d’Etat du G5 Sahel ont décidé en janvier dernier lors du sommet de Pau en France de la création d’une coalition dénommée « La coalition pour le Sahel » dont l’objectif principal est de fédérer les forces afin de lutter efficacement contre le terrorisme dans le Sahel. C’es la nouvelle expression de solidarité que le monde entend apporter aux peuples du Sahel, en proie aux attaques terroristes à répétition. D’un budget estimé à 2 milliards 300 millions de dollars, les pays du G5 Sahel comptent sur l’appui de leurs partenaires. Il s’agit entre autres de l’Union Européenne, de la France, de la Banque mondiale, de l’Union Africaine, de la CEDEAO et bien d’autres.

Alpha BARRY, Ministre burkinabé des affaires étrangères

En plus du soutien financier, la coalition a également besoin de soldats, des équipements militaires et de la logistique pour mieux traquer les terroristes.  Selon les initiateurs, il ne  s’agit pas d’une nouvelle force, mais plutôt un appui qui viendra renforcer les capacités de l’armée du G5 Sahel.  Organisée par les pays du G5 Sahel, la France et l’Union Européenne, la présente conférence a permis aux différents partenaires à travers le monde de pouvoir se prononcer sur la nécessité d’une telle solidarité pour sauver les peuples du Sahel.

Ainsi, tous les intervenants de cette première activité se sont prononcés favorables à l’initiative et expriment leur engagement à soutenir la coalition pour un plein succès. Cependant la plupart des partenaires n’ont pas manqué d’émettre des quiétudes sur des éventuelles exactions que les soldats pourraient commettre. A cette préoccupation, les ministres du G5 Sahel, ont rassuré que toutes les opérations militaires se feront dans le respect strict des droits de l’homme.

Selon  Alpha Barry, ministre burkinabé des affaires étrangères,  la coalition pour le Sahel renferme 4 grands piliers qui sont : la lutte contre le terrorisme, le renforcement des capacités des armées des Etats du G5 Sahel,  la restauration de l’administration dans les zones libérées, et enfin le développement. « Cette coalition vise une sorte de solidarité et d’actions plus fortes dans la lutte contre l’insécurité au Sahel », a conclu le ministre burkinabé.

Anaëlle K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.