Djibo : – Roch Marc Christian Kaboré salue la résilience des populations du Soum – il lance un appel aux fils égarés

0
333
(Ouagadougou, 19 juin 2020). Après avoir rencontré la troupe, au camp du détachement militaire de Djibo, le président du Faso a eu des échanges avec les forces vives de la région ce 18 juin 2020. C’est une salle des fêtes de la mairie qui était toute ouïe, pour suivre le message du président du Faso.
Dans son allocution introductive, le chef de l’Etat, en bon père de famille, a dit prendre la pleine mesure des difficultés que vivent les populations : insécurité, sentiment d’isolement, pénurie de carburant, manque de vivres…Le président du Faso a affirmé que tout est mis en oeuvre pour que la quiétude puisse revenir dans les meilleurs délais. Pour cela, au-delà des actions de nos Forces de défense et de sécurité, les populations doivent contribuer aussi à la lutte. Dans ce sens, la stigmatisation et le repli identitaire sont à bannir, insistera-t-il.
Le chef de l’Etat, Roch Marc Christian KABORE
A tous ceux qui ont répondu à l’appel des forces du mal, et qui combattent leurs frères et leur patrie, le président du Faso lance un appel : « l’ensemble des fils du Soum ou d’ailleurs, qui, par égarement, se sont retrouvés dans ces mouvements-là, et qui, aujourd’hui, désabusés, s’ils sont de bonne foi et veulent retourner chez eux, nous trouverons les voies et moyens pour que chacun regagne son pays, et qu’il participe au travail, dans l’intérêt de la Nation ».
Roch Marc Christian Kaboré a ensuite eu un échange à bâtons rompus avec l’assistance, qui lui a traduit sa gratitude, pour l’assurance donnée, que Djibo n’est pas abandonné. « Nous-nous sentions orphelins. Mais aujourd’hui, avec votre présence parmi nous, nous sommes rassurés. Nous avons un père, nous avons une mère, c’est vous », dira une notabilité, sous les ovations de l’assistance.

Direction de la communication de la présidence du Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.