Affaire Bassolma BAZIE: Le verdict attendu d’ici un mois

0
89

Accusé de n’avoir pas respecté le taux de volume horaire qui lui a été accordé,

Bassolma Bazié vient de COMPARAITRE ce lundi 21 septembre devant le conseil de discipline du ministère de l’éducation nationale.

Et pour son avocat, Me Prosper Farama, son client n’a rien à se reprocher. Le verdict, lui est attendu dans à peu près un mois.

Initialement prévu le jeudi 17 septembre 2020, c’est finalement ce 21 septembre 2020 à Ouagadougou que Bassolma BAZIE est passé devant le conseil de discipline  du ministère de l’éducation nationale.

Son avocat Me Prosper FARAMA se dit être confiant, car son client n’a aucunement violé les textes. À en croire Me FARAMA, la question ne se limite pas à Bassolma BAZIE.

A l’écouter, au Burkina Faso, la question de la place et du rôle du syndicat a toujours suscité des interrogations. « Bassolma BAZIE n’est pas au dessus de la loi, s’il a fauté, il faut qu’on le juge mais pour nous, aucune faute n’a été commise.

Par conséquent, mon client n’a rien à se rapprocher », a laissé entendre l’avocat Me Prosper FARAMA. Selon ses dires,  les faits ont été présentés au conseil. Désormais dit-il, la balle est dans leur camp.

Et d’ajouter que c’est au conseil d’aviser et de rendre son verdict dans environ un mois.

Pour rappel, Bassolma BAZIE a été traduit en conseil de discipline pour non-respect de ses horaires en tant que professeur de Sciences de la vie et de la terre (SVT) au lycée Philippe Zinda Kaboré de Ouagadougou.

Débutée à 10 h, le conseil de discipline a pris fin vers 12 h 50.

Durant tout ce temps, les syndicalistes sont restés sur la grande voie, loin de la salle d’audience, pour attendre leur camarade, qui a été accueilli comme un héros à sa sortie.
Anaëlle K.

Faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.