3è Rapport périodique quadriennal (RPQ3) : Le Burkina Faso un bon élève !

0
93

Le troisième Rapport périodique quadriennal (RPQ3) du Burkina Faso sur la mise en œuvre de la Convention de 2005 de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles a fait l’objet d’un atelier de restitution le vendredi 18 septembre 2020 à Ouagadougou. 

A  cette occasion, le contenu dudit rapport a été présenté par les membres de l’Equipe nationale aux acteurs culturels en présence du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Monsieur Abdoul Karim SANGO.

C’est un document de 109 pages qui a été élaboré par l’équipe nationale en charge de la rédaction. Publié le 15 juillet dernier, le Rapport périodique quadriennal du Burkina Faso, troisième du genre met d’abord l’accent sur les politiques et mesures mises en œuvre et centrées sur l’amélioration de la gouvernance culturelle à travers l’exécution la Stratégie Nationale de la Culture et Tourisme (SNCT) adoptée 2018 qui a permis de responsabiliser, financer et impliquer davantage les organisations de la société civile culturelle dans la gestion des affaires publiques. Les politiques et mesures sont au nombre de trente et deux (32) tandis que les mesures et initiatives, elles sont au nombre de douze (12).

Ce RPQ3 rend compte des efforts déployés et de quelques résultats atteints en matière de renforcement des échanges de biens et services grâce aux récents mécanismes d’exportation de biens et services culturels mis en place.

Présenté aux acteurs culturels vendredi dernier, les appréciations et félicitation vont bon train de part et d’autre en premier lieu par le Ministre en charge de la Culture. Selon Monsieur Abdoul Karim SANGO, certes, ce ne fut pas facile, car en dépit de l’avènement de la pandémie de la Covid-19, l’Equipe nationale chargée de l’élaboration de ce rapport a tenu bon et a pu fournir un contenu pertinent, permettant ainsi au Burkina Faso de se réinscrire à bonne date au nombre des Etats à jour de leurs engagements internationaux liés à la Convention 2005 de l’UNESCO. Pour lui, c’est la preuve que le patriotisme a prévalu sur les intérêts personnels.

L’élaboration de ce RPQ3 ne saurait être une réalité sans la participation effective du Centre régional pour les arts vivants en Afrique (CERAV/Afrique), Centre de catégorie 2 de l’UNESCO basé à Bobo-Dioulasso qui a pour mission d’assurer le suivi de la mise en œuvre de la Convention 2005 de l’UNESCO au niveau de la région Afrique.

C’est pourquoi le Délégué général du CERAV/Afrique par ailleurs Rapporteur général, Monsieur Michel SABA, a insisté sur le fait que ce rapport du Burkina Faso révèle une importance capitale en matière de mesures politiques et les initiatives prises au cours des quatre dernières années. Cela témoigne de la volonté du Burkina et de l’effort de la société civile à renforcer le système de gouvernance en générale et de la culture en particulier.

C’est pourquoi, il pense que ce rapport doit être présenté partout au niveau des partenaires techniques et financiers, et des régions. Le secrétaire général du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, par ailleurs Superviseur général de l’Equipe de rédaction du RPQ3, Monsieur Lassina SIMPORE de souligner la parfaite collaboration entre les membres de l’administration et les organisations de la société civile.

Toute chose qui de son avis participe à partager l’expérience du Burkina en matière de gestion de la chose culturelle.

Même son de cloche chez Guiomar ALONSO CANO, la Conseillère régionale culture du bureau régional de Dakar.

En intervenant par visioconférence depuis Dakar, elle a indiqué que ce rapport va « renforcer davantage la résilience du Burkina Faso ». Tout en félicitant les acteurs culturels burkinabè pour les efforts fournis, elle les à invité à continuer dans cette lancée pour le rayonnement de la culture burkinabè et africaine.

Pour rappel, ce rapport, vient après ceux de 2013 et 2017. Le rapport mondial quant à lui sera disponible en février 2021.

Mami O.

Faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.