Situation humanitaire : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes

0
155

Face à la presse ce 22 septembre, la ministre en charge de l’Action humanitaire a fait le point de la situation humanitaire actuelle de notre pays. Une situation marquée d’une part, par des déplacements massifs de populations, consécutif à la crise sécuritaire, et d’autre part, par la question des personnes sinistrées suite aux catastrophes naturelles survenues avec les pluies diluviennes. A cela s’ajoute la situation des personnes démunies fortement impactées par la COVID 19.

Sur le plan du logement, madame la ministre a rassuré que les actions de l’Etat burkinabè a permis la relocalisation de 520 ménages sur de nouveaux sites après les inondations dans la région du Centre-Nord et procédé à la réhabilitation de 2700 abris d’urgence.

Les personnes  sinistrées font l’objet d’un enregistrement sur l’ensemble du territoire et une évaluation des besoins est faite par les services déconcentrés du Ministère en charge de l’action humanitaire. 13 régions, 36 provinces et 116 communes ont été touchées par la violence de la nature en cette saison pluvieuse, a-t-elle déploré.

Réagissant à la question du critère de prise en charge des victimes de cette catastrophe, la ministre a affirmé que le premier critère retenu est la vulnérabilité.

A cet effet, pour une question d’efficacité dans l’appui du gouvernement, une enquête sociale est diligentée.

S’agissant du bilan des personnes déplacées internes (PDI), madame Hélène Marie Laurence ILBOUDO/MARCHALL a communiqué à la presse un effectif de 1 034 609 personnes déplacées, constituées de 16,72% d’hommes, 22,9% de femmes et 60,38% d’enfants, à la date du 08 septembre 2020.

C’est PDI sont accueillies dans 257 communes à travers le pays.

A ce sujet, les efforts du gouvernement soutenus par les partenaires humanitaires de notre pays ont permis entre autre, en à croire à la ministre ILBOUDO, de reloger 4 147 ménages dans des abris d’urgence. Dans le domaine scolaire, 152 392 enfants âgés de 3 à 17 ans touchés par la crise ont été scolarisés.

64 318 enfants de 6 à 59 mois souffrant de malnutrition aiguë sévère ou modérée ont été pris en charge.

Sur le plan sécurité alimentaire, 1 136 970 personnes ont bénéficié d’une aide alimentaire d’urgence et 740 594 personnes ont bénéficié de soins en ce qui concerne la santé des PDI.

Au niveau d’accès à l’eau, l’hygiène et à l’assainissement 185 180 personnes ont bénéficié d’un accès à l’eau potable et 86 940 personnes ont eu accès à des latrines fonctionnelles, a-t-elle communiqué à la presse.

Quant aux personnes démunies, 7 356 tonnes de vivres ont été distribués à 500 434 personnes réparties dans 62 732 ménages, à ce jour, a évoqué la ministre ILBOUDO. Et, pour soutenir les vulnérables touchées par la pandémie du Covid-19, le département en charge de l’Action sociale a volé au secours des personnes indigentes.

En effet, ce département a octroyé entre autres, des subventions à 20 000 femmes vendeuses de fruits et légumes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso et à 130 personnes handicapées vulnérables.

Il a  aussi contribué à la prise en charge alimentaire et financière de 585 détenus démunis graciés et effectué un cash transfert au profit de 20 000 personnes vulnérables affectées à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso.

Toutes ces actions ont été rendues possibles grâce à la solidarité du peuple Burkinabè, s’est réjouie la  ministre de la Femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire. Elle en appelle à la solidarité nationale autour de notre patrie.

SIG

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.