SMSI Bobo 2020: C’est du 25 septembre au 02 octobre 2020

0
133

28 septembre 2020

Bobo-Dioulasso abrite du 25 septembre au 02 octobre 2020, la 3è édition du Salon des Métiers du Secteur Informel (SMSI). Placé sous le thème, : « Quelles stratégies pour la relance économique des acteurs du secteur informel », ce salon vise selon les organisateurs à promouvoir et mieux organiser le secteur informel. La cérémonie d’ouverture à eu lieu le 26 septembre 2020,  dans l’enceinte de la semaine nationale de la culture.

La 3ème édition du Salon des Métiers du Secteur Informel (SMSI) bat son plein dans l’enceinte de la SNC à Bobo-Dioulasso. Du 25 septembre au 02 octobre 2020, ce sont plus de 100 acteurs nationaux venus des quatre coins du Burkina qui vont exposé leurs produits. Aussi, des pays comme le Mali, le Niger, la république de Côte d’Ivoire prennent part également à cette 3ème édition. Une occasion pour l’ensemble des participants de partager leur expérience, de faire des rencontres b2b.

Sosthène Ouédraogo le Coordonnateur national ( jaune)

Selon  le Coordonnateur national du SMSI, Sosthène Ouédraogo, le SMS se veut un cadre de promotion et d’organisation des acteurs de l’économie informelle. «

Ce salon est pour nous, un lieu de rencontre et de partage d’expériences entre acteurs du secteur informel » a-t-il indiqué. C’est pourquoi il n’a pas manqué d’inviter les exposants à saisir l’opportunité pour se faire de bonnes affaires.

En plus des expositions-ventes, il est prévu une campagne de don de sang, le partage d’un repas communautaire avec les enfants démunis, des panels sur différents thèmes en lien avec le développement du secteur informel, des formations, un dîner gala suivi d’un défilé de mode et de remise de prix.

« Quelles stratégies pour la relance économique des acteurs du secteur informel », c’est sous ce thème que se tient la présente édition, marquée par la pandémie de Covid-19.

Selon les organisateurs, le choix de ce thème se justifie par le fait que les acteurs du secteur informels font de la relance économique leur préoccupation,

Dans son allocution, le représentant du parrain, le ministre en charge de la jeunesse, a souligné que près de 90% des actifs au Burkina Faso évolue dans le secteur informel.

Moumouni Ouedraogo, représentant du parrain

Pourtant, ils sont les premiers pourvoyeurs d’emploi. Moumouni Ouédraogo a invité a cet effet les acteurs à mieux s’organiser afin de contribuer activement à la relance économique du Burkina Faso.

Mami O.

Faso amazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.