Ouagadougou: Un réseau de vol d’engins mis aux arrêts

0
72
Un réseau de délinquants démantelé par la gendarmerie de Boulmiougou a été présenté à la presse le lundi 12 avril 2020 à Ouagadougou.
Les gendarmes de Boulmiougou
Selon les dires du Commandant de brigade de Boulmiougou, les malfrats se servaient des enfants pour déposséder la population de leurs engins.
La brigade de ville de gendarmerie de Boulmiougou a saisi une importante quantité de butin composée de 12 motocyclettes, 11 fausses clés, 20 kilogrammes de drogue.
Les stepefiants
Cela, suite au démantèlement d’un réseau de malfrats, spécialisé dans le vol des engins à deux roues.
En termes de mode opératoire, l’adjudant-chef major Zoungrana T. Marcel, Commandant de brigade de Boulmiougou, a indiqué que des enfants utilisés par ces délinquants parcourent des points de parking et volent les engins à l’aide de fausses clés mises à leur disposition.
Motos volées
Ces motos volées sont remises par la suite à leurs chefs contre des sommes dérisoires.
 Aussi, souligne le Commandant de brigade, d’autres groupes sont chargés de l’indentification des victimes.
Ces mêmes délinquants procèdent également parfois à des cambriolages ou à des agressions à mains armées pour retirer les engins convoités.Au cours de l’enquête qui a débuté suite à une déclaration de vol de moto scooter, 6 personnes ont été interpelées.
Selon les enquêteurs, chaque individu avait un rôle bien défini : 1) P .S ,  est reconnu comme étant le grand receleur  d’engins et trafiquant de stupéfiants .
Il achète les motos volées et les convoient  à  Cinkansé, au Togo, ou au Ghana , par l’intermédiaire d’un  autre réseau.2) K . I , est chargé de convoyer les engins hors du pays.3) N . A , est l’un des mécaniciens du groupe .
 Il est chargé des différentes modifications ( clé de contact, plaque d’immatriculation, numéro châssis, habillage et peinture).4)  K. S , est le recruteur  d’enfants pour le vol des engins.
Ces enfants sont drogués pour motiver la commission de leurs actes avec des clés modifiées à cet effet, censées ouvrir tout engin à deux roues.5) O . A , est l’un des voleurs du réseau.6) D . M , quant à lui, est le chef de groupe des receleurs.
Il fait parquer de nombreux engins volés au niveau des parkings des gares routières et autres.
Il est également spécialisé dans la confection de faux documents d’engins à deux roues.
Aen croire la gendarmerie, tout est parti d’une déclaration de vol d’engin faite par Alex Méda, à la date du 6 avril 2021.
Ce lundi 12 avril 2021, c’est avec une immense joie qu’il est entré en possession de sa moto.  « Je suis très content ce matin pour avoir retrouvé ma moto. Je remercie la gendarmerie pour le travail abattu et j’invite la population à lui faire confiance», a-t-il laissé entendre.
Quantau capitaine Clément Kabré, de la compagnie de gendarmerie du Kadiogo , il a invité la population à une franche collaboration avec les agents de sécurité afin de réduire le phénomène de la criminalité.
Il rappelle que les numéros verts sont les suivants : 1010.
Mami O.

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.