COVID-19/BF: Bientôt l’administration du vaccin COVAX

0
50

17 avril 2021

Le  plan d’urgence pour les hôpitaux de référence en période de COVID-19, et la présentation du plan de déploiement du vaccin anti-COVID-19, tels sont les points abordés par le ministre de la santé lors du déjeuner de presse organisé par son département le samedi  17 avril  à Ouagadougou.

Face aux journalistes, le professeur Charlemagne M. Ragnag-Néwendé OUEDRAOGO indique la nécessité de repositionner les hôpitaux au cœur du système de santé. A cet échange avec la presse, deux points étaient inscrits à l’ordre du jour: Le Plan d’urgence de santé et la présentation du plan de déploiement du vaccin anti COVID-19 au Burkina Faso.

En ce qui concerne le premier point, les autorités sanitaires indiquent que le Plan d’urgence de santé va contribuer à l’amélioration de la gouvernance des soins, à renforcer l’offre de soins de santé des malades, à renforcer les plateaux techniques, en équipements et en infrastructures, à améliorer la prise en charge de la santé des patients, à renforcer les capacités des ressources humaines en terme de gouvernance et de pilotage dans ces hôpitaux dits  de référence. Ceci grâce au soutien et à l’accompagnement de l’Etat et des PTF.

Le directeur général de l’Offre des soins, le docteur Salif Sankara, « c’est un diagnostic de haut niveau qui est fait surtout au niveau de l’ imagerie médicale, la prise en charge adéquate des malades. Etc.

Emmanuel SENI

En ce qui concerne le  2è point, c’est à dire sur la présentation du plan de déploiement du vaccin anti COVID-19 au Burkina Faso à savoir la situation de la maladie, la disponibilité des vaccins, la conduite à tenir, etc., le directeur général de la santé publique monsieur Emmanuel SENI, a indiqué que depuis le 9  avril 2021,  le gouvernement  à élaborer et adopté,  un plan d’action de riposte  à la COVID-19,. en ce qui concerne le déploiement  du vaccin  sur toute l’étendue du territoire et le programme  des cibles  concernées par la vaccination, les personnes ressources, etc.

Eu égard à l’évolution de la maladie , et ses conséquences sur les populations,  le Burkina Faso, ne doit pas rester en marge de la communauté internationale

Bientôt un million trois cent quatre- vingt doses de vaccins, sera mis à la disposition du pays. 

Cette vaccination qui est volontaire va concerner au total, neuf millions huit cent  mille (9. 800. 000) personnes sur l’ensemble du territoire.

A savoir,  les personnes très exposées, les cibles prioritaires, le personnel soignant, le personnel en contact avec le  grand public, les militaires et para- militaires. En somme 95.000 personnes, au total.

Les groupes  souffrants , avec des maladies chroniques, comme d’autresmaladies antérieures.  Au total 498.000 personnes concernées..

Un autre groupe d’âges  vulnérable, c’est  à dire  à risque, estimé à 3. 600.000 personnes. Et enfin d’autres groupes exposés estimés à 5. 500. 000 personnes.

La première phase va concerner 4. 300.000 personnes à vacciner.

Le coût total est  estimé à 50 milliards de francs CFA, dont 33 milliards par l’Etat du Burkina Faso et les Partenaires Techniques et Financiers(PTF),  et 17 Milliards par le mécanisme COVAX,  et  L’Alliance mondiale pour la vaccination et les vaccins

Mami O.

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.