Témoignages des rescapés de l’attaque de Solhan: « N’ eût été le sang de mes compagnons décédés, j’étais mort>> (rescapé)

0
39

Suite à l’attaque de Solhan , province de Yagha qui a fait plus d’une centaine de morts,   selon Sidwaya,  les blésses au nombre de 14 , âgés entre 12 et 75 ans, ont été évacués  au Centre hospitalier régional de Dori, au lendemain de lattaque de Solhan, témoignages.

Les blessés âgés, entre 12 à 75 ans, au nombre de 14, couchés dans leurs lits, tétanisés pour certains et incapables de lâcher le moindre mot. Ils racontent avoir vu des femmes et des enfants, armes aux poings, les agresser.

H.H.: père de famille, la quarantaine bien sonnée, raconte : « Jétais en train de dormir avec ma famille. En plein sommeil, les assaillants sont venus forcer ma porte pour rentrer. Ils ont commencé à me fouetter. Jai pris la fuite et malheureusement, dautres mont tiré dessus. Ils nont pas touché à ma femme et à lenfant ».

M.M., marié et père dun enfant, raconte aussi : « Nous étions dans une cour, puisque nous sommes tous des orpailleurs. Ils sont arrivés vers 2 h du matin. Ils sont rentrés nous faire sortir de force. Lobligation nous est donnée de sasseoir par terre. Ils ont pris nos motos. Nous étions quatre, mes deux compagnons sont restés sur place. L’un est évacué à Ouagadougou et moi, je suis resté à Dori. Jai reçu une balle au bras et une autre entre les cuisses ».

B.P. gérant de boutique signale: « Nous dormions sous un hangar. A un moment donné, nous avons attendu des tirs partout.

A notre grande surprise, nous sommes encerclés et ils nous ont obligés à leur remettre les clés de la boutique. Puis, ils nous ont dit de nous asseoir. Quand ils ont commencé à tirer sur nous, mes trois camarades sont morts sur place».

A l’en croire, il s’est badigeonné du sang de ses compagnons, afin de les ressembler.
G.B : « Cest pendant la fuite, quils ont tiré sur mes pieds ».

B.P. : « N eut été le sang de mes compagnons décédés, jétais morts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.