Burkina/Drame à l’Université Norbert Zongo de Koudougou: les sections ANEB et UNEB exigent vérité et justice

0
80

Ceci est une déclaration des sections  UGEB et ANEB de Koudougou,  suite à l’Effronddement  le 31 août 2021, d’une dalle d’un bâtiment en construction à l’Universite Norbert Zongo (UNZ) de Koudougou. Lisez en.

Union Générale des Étudiants Burkinabè (UGEB)

Association Nationale des Étudiants Burkinabè (ANEB)

Section de Koudougou

DÉCLARATION

Le 31 août 2021, en pleine journée, la dalle d’un bâtiment du chantier de construction de la cité universitaire de 1008 lits s’est effondrée dans l’enceinte de l’Université Norbert ZONGO (UNZ). Cet effondrement a eu pour conséquences grave la mort de quatre (04) personnes dont un ouvrier de nationalité étrangère et trois 03 étudiants de l’Institut Universitaire et de Technologie (IUT) de l’Université Norbert ZONGO ainsi qu’un autre étudiant blessé. Les quatre (04) étudiants étaient en situation de stage et tous inscrits en génie civil.

Dans ces circonstances douloureuses, le Comité Exécutif (CE) de l’ANEB/Koudougou présente ses condoléances les plus attristés aux familles des défunts ainsi qu’à toute la communauté universitaire et souhaite prompt rétablissement. Il adresse sa solidarité à tous les étudiants qui vivent à ce moment une situation difficile.

Cette situation vient s’ajouter à un ensemble de faits non encore élucidés suite à l’effondrement des édifices publiques (écoles, centre de santé, etc.) lié notamment à la mauvaise exécution des marchés publics sur fonds de corruption, de favoritisme etc. On se rappelle encore du cas malheureux survenu dans une école à Dandé dans la région des Hauts Bassins en mai 2021 faisant état de plusieurs blessés graves et la mort d’un écolier en classe de CE2.

Aujourd’hui les faits confirment amplement nos positions sur la gouvernance du pays en général et de l’enseignement supérieur en particulier et interpellent la communauté universitaire sur sa responsabilité dans la sécurisation des étudiants aussi bien dans la période des cours théoriques que des stages pratiques.

Aujourd’hui comme hier, les alertes du Comité Exécutif lors des audiences tenues avec l’administration sur la qualité des infrastructures qui sont réalisées au sein de l’Université trouvent toute leur pertinence. Le C.E a pendant longtemps dénoncé l’état scabreux des salles comme les salles PSUT etc. dont les chaises s’arrachent. Pire, les châteaux d’eaux qui ont été installés peinent à fonctionner. Voilà qu’aujourd’hui un drame qui se produit en plein réalisation d’un ouvrage. Ceci prouve que la réalisation des infrastructures universitaires de qualité est une préoccupation qui doit interpeller chacun de nous et exige notre mobilisation.

En tout état de cause, le Comité Exécutif de l’ANEB/Koudougou, fidèle à sa mission de défense des intérêts matériels et moraux des étudiants suivra de près ce dossier afin que toute la lumière soit faite et que la justice soit rendue à ces victimes du drame du 31 août 2021 qui ne demandaient qu’à vivre et contribuer au développement de leurs pays.

Dans ces circonstances douloureuses, le Comité Exécutif appelle les étudiants à :

manifester leur solidarité à l’endroit des familles éplorées et au blessé évacué au CHU de Yalgado ;

•rester mobiliser maintenant et à la rentrée pour la manifestation de la vérité et de la justice sur ce drame ;

• rester debout et déterminer pour ne pas que cette disparition soit banalisée et voilée sous le couvert de l’expression quotidienne « C’est la volonté de Dieu »

• exige la lumière et le châtiment les coupables à la hauteur de leur crime.

Non au laxisme et à la prédation des ressources du peuple !

Non à la mauvaise exécution des infrastructures publiques !

En avant pour la garantir de la sécurisation des étudiants !

Vérité et Justice pour les victimes du 31 août 2021 !

Paix aux âmes des disparus !

Pain et Liberté pour le Peuple !

Koudougou, le 1er septembre 2021

Le Comité Exécutif

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.