Education : le président du Faso parraine la première promotion de l’Institut de Technologie du Burkina

0
75

(Ouagadougou, 24 septembre 2021).

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu ce matin en audience, la fondatrice du lycée Schorge et de l’Institut de Technologie du Burkina, basés à Koudougou, Susanne Pertl.

Présente au Burkina Faso dans le cadre de la sortie de la toute première promotion d’informaticiens de son Institut, Susanne Pertl était accompagnée à cette audience par des membres de l’ONG, The Storm Stewart Institute.

« La première promotion qui sort ce 25 septembre porte le nom du président du Faso parce que dans son Plan national de Développement économique et social, la formation dispensée dans l’Institut répond un peu à son idéal », a affirmé le représentant pays de l’ONG, The Storm Stewart Institute, Désiré Marie Yaméogo.

Pour lui, c’est la raison pour laquelle le président du Faso a accepté « d’être le parrain de cette promotion et cette volonté c’est tout justement amener ces étudiants à être des leaders, des entrepreneurs », a-t-il ajouté.

Ce fut aussi une occasion pour Susanne Pertl d’échanger avec le président du Faso sur ses projets dans le domaine de l’éducation. « Nous avons discuté de nos nouvelles idées comme la conférence exécutive de l’éducation, car nous avons déjà le même format dans le monde.

Il s’agit d’une rencontre qui regroupe près de 200 leaders dans le monde, pour discuter de tous les sujets importants comme le e-gouvernement, l’intelligence artificielle et la télé-médecine », a déclaré la fondatrice de l’institut.

Pendant l’interview

Pour Susanne Pertl, la télé-médecine est importante au Burkina Faso, et des étudiants formés en la matière dans son institut à Koudougou sont aujourd’hui capables de dispenser à leur tour des formations en télé-médecine.

Direction de la communication de la présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.