Mobilité urbaine: la campagne stop aux poids lourds en ville de Ouagadougou lancée

0
230

Le Ministère des Transports en collaboration avec le Conseil municipal de Ouagadougou a procédé à la cérémonie du lancement de la campagne stop aux poids lourds en ville de Ouagadougo le jeudi 30 septembre 2021 au Conseil Burkinabè des Chargeurs (CBC). Une occasion pour les acteurs des transports urbains d’échanger sur la stratégie de régulation de la circulation des véhicules poids lourds pendant les heures de pointe sur les principales artères de la ville d’une part et sur la problématique des stationnements anarchiques qui impactent négativement la qualité de la mobilité à Ouagadougou d’autre part.

Les participants ont témoigné d’un grand intérêt à ce lancement de campagne Stop aux poids lourds dans la ville de Ouagadougou

L’Insécurité routière est devenue une des caractéristiques du système de transport dans la commune de Ouagadougou. En 2020, la ville de Ouagadougou seule a enrégistré 7142 accidents dont 100 décès constatés sur le champ.

Au regard de cette situation chaotique des transports dans la ville de Ouagadougou, le Conseil municipal à procédé à la relecture de l’arrêté portant réglementation de la circulation et de stationnement des véhicules poids louds dans la commune de Ouagadougou en vue d’atténuer fortement l’insécurité routière et d’améliorer la fruidité du trafic.

Pour renforcer la vulgarisation et l’appropriation dudit arrêté par tous les acteurs du système de transports dans le Grand Ouaga, le Ministère des Transports en collaboration avec le Conseil municipal a procédé au lancement de la campagne de sensibilisation ce jeudi 30 septembre 2021 à Ouagadougou.

Armand Roland Pierre Béouindé, Maire de la ville de Ouagadougou

A travers cet arrêté, l’exécutif municipal réaffirme son engagement à réguler la circulation des véhicules poids lourds dans la capitale à certaines heures.

« Nous avons conscience de la complexité du problème auquel nous nous attaquons, mais c’est un devoir impératif pour nous, de protéger les usagers de nos routes », a affirmé le maire de la commune de Ouagadougou Roland  Pierre Armand BEOUINDE.  Pour lui, il faut agir ensemble afin d’éviter que les tragédies que la ville a connues ne se reproduisent plus.

Bernard  BEBA

Selon le représentant du ministre des transports, Bernard BEBA, cet arrêté donne non seulement les heures à respecter mais aussi l’ensemble des espaces de stationnement possible pour permettre à l’ensemble des acteurs de tirer satisfaction de cette organisation de la circulation.

Pour minimiser le risque d’accident sur nos routes, nous devrons ensemble redoubler d’effort pour réduire considérablement le risque d’accident causé par les poids lourds dans la capitale. »Il est important pour le gouvernement, les autorités communales, les acteurs de transport et tous les usagers de la route, de travailler de concert pour faire de nos villes et notre pays, un exemple de sécurité routière réussi dans la sous région, en Afrique et dans le monde », a souligné le ministre des transports par la voix de son représentant Bernard BABA.

Le maire Roland BEOUINDE a appelé les transporteurs de poids lourds à respecter la limitation de vitesse et privilégie l’allure modéré, à proscrire le téléphone au volant,à rouler dans un véhicule en bon état et à respecter scrupuleusement les horaires de circulation édictés par l’arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids-lourds dans la commune de Ouagadougou.

Avant de déclarer lancée la campagne stop aux poids lourds en ville de Ouagadougou, Bernard BEBA a invité les transporteurs de poids lourds au respect de cet arrêté et a appelé tous les usagers de la route, à plus de visilence et de tolérance en circulation car la sécurité routière est l’affaire de tous.

Jeanne Z. LAYA

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.