Rentrée scolaire 2021-2022 : le lycée municipal Bambata de Ouagadougou accueille plus d’élèves du lycée P. Zinda Kaboré

0
169

Les élèves du lycée Bambata ont effectué leur rentrée scolaire 2021-2022 le vendredi 1er octobre 2021. Malgré la pluie, les élèves, les parents d’élèves et le personnel n’ont pas manqué d’effectuer le déplacement pour venir au lycée. Certains élèves et parents d’élèves sont en attente pour payer la scolarité afin d’avoir accès à la salle. En cette année scolaire, le lycée Municipal Bambata a accueilli quelques élèves du lycée Philippe Zinda Kaboré.Après trois (03) mois de vacance, le lycée municipal Bambata ouvre ses portes ce 1er octobre 2021. Les élèves ont fait le déplacement  au matin du 1 er octobre 2021,.  pour marquer leur présence à ce premier jour de la rentrée scolaire 2021-2022. : « On constate qu’il n’y pas assez d’élèves. Peut-être que cela est dû à la pluie de ce matin, en plus comme c’est le premier jour de la rentrée, d’autres préfèrent venir le lundi », a remarqué Ouédraogo Priscille élève en classe de Tle A au lycée Bambata

Ouédraogo Priscille élève en classe de Tle A au lycée Bambata

Bako Roberta élève en classe de Tle D affronte cette rentrée avec sérénité. Les vacances ont été assez suffisantes pour elle. « Nous nous sommes bien préparés pendant les vacances », a-t-elle affirmé avant d’ajouter qu’au lycée Bambata, il y a de la rigueur d’où il faut avoir un bon niveau pour tenir.

Mme Marie Justine Ilboudo.
Censeur du lycée Bambata

Pour le senseur du lycée Bambata Mme Marie Justine Ilboudo, la rentrée se passe de façon ordinaire. « Le 1er jour de la rentrée, nous faisons les appels et les élèves prennent place dans les classes », a-t-elle signifié. Avant le démarrage des cours, le règlement intérieur est rappelé aux élèves en vue d’éviter toute perturbation pendant les cours.

Il faut noter que c’est ce jour des classes que certains élèves et parents d’élèves viennent pour payer la scolarité sans laquelle l’on ne peut avoir accès à la salle. « Les parents d’élèves doivent obligatoirement passer à l’intendance pour régler la scolarité avant que leurs enfants puissent avoir accès à la classe », a dit Mme Ilboudo.

Au moment où l’année scolaire est effectives dans plusieurs établissements du Burkina Fao, les portes du lycée Philippe Zinda Kaboré sont bien fermées.

Le lycée Philippe Zinda Kaboré fermée

On n’y trouve que le gardien qui nous explique qu’il n’y a aucun service au Zinda. Certains élèves ont pu être affecter dans d’autres établissements publics.

Kindo Check Aboubacar ancien élève du Zinda en classe de Tle

C’est le cas de Kindo Check Aboubacar, ancien élève du Zinda en classe de Tle a eu la chance d’être reçu au lycée municipal Bambata.

Toutefois, il exprime son mécontentement contre la fermeture du Lycée Zinda. « L’Etat devrait prendre ses responsabilités parce que sur plus de 4 000 élèves, ceux qui ont pu être affectés ne dépassent pas 500 élèves.

J’ai des amis qui n’ont pas été affectés et je ne suis pas sûr qu’ils pourront s’inscrire dans les écoles privées. Du coup, cela peut les amener au chômage et la délinquance », se plaint Kindo Aboubacar.

Il souligne en outre que certains élèves ont une mauvaise image des élèves du Zinda ce qui pourrait jouer sur leur intégration.
« Nous sommes là et nous allons affronter cette rentrée scolaire, demander les bénédictions de nos parents et essayer de rester tranquille », a promis Kindo Aboubacar.

Le senseur Mme Marie Justine Ilboudo a rassuré que l’établissement ne fait pas de discrimination entre les élèves. « Il n’y a vraiment rien d’antipathie en ce qui concerne les élèves du lycée Zinda que nous avons accueillis ici », a dit Mme Ilboudo. Toutefois, on pourrait coller une étiquette à ces élèves s’ils adoptent un comportement contraire au règlement intérieur.

Bako Roberta élève du Bambata en classe de Tle D

Bako Roberta élève du Bambata a fait savoir que le Bambata ne prend même pas de nouveaux élèves en classe d’examen, mais à cause de la fermeture du Zinda, il y a eu une exception pour les élèves dudit lycée.

Mademoiselle Naré Grâce Rachelle affectée au lycée Nelson Mandela de Ouagadougou.

Naré Grace Rachelle affecté au lycée Nelson Mandela est passé pour visiter son ancien lycée. « Je suis passée visiter mon ancien établissement parce qu’il me manque déjà. Je pleure mes camarades qui n’ont pas été affectés dans des lycées », s’est-elle émue.

Mme Pascaline Tiendrebeogo parent d’élève

Mme Pascaline Tiendrebeogo parent d’élève conseille l’ensemble des élèves du Burkina Faso à avoir un comportement responsable car l’école n’est pas un lieu de jeux mais un lieu où l’on va pour acquérir le savoir.

Jeanne Z. LAYA

Faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.