FESPACO 2021: le Sénégal, pays invité d’honneur

0
127

Le 08 octobre 2021

Le Sénégal est le pays d’invité d’honneur à la 27é édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). En choisissant ce pays comme l’invité d’honneur, le comité d’organisation du FESPACO 2021 entend s’inspirer des expériences du cinéma sénégalais pour le développement du cinéma burkinabè.

Au regard de la production filmique de la république de Sénégal, les organisateurs du FESPACO ont décidé de porter leur choix sur le pays de la Téranga et de l’Afrique du 7è art comme pays d’invité d’honneur.

Plusieurs cinéastres prestigieux auréolent la cinématographique sénégalaise.

La réalisation en France du film Afrique sur Seine par Paulin Soumarou-Vieyra, Jacques Melo Kane et Mamadou Sarr a donné le ton des productions sénégalaises.

Sous les indépendances politiques, ce film a suscité des vocations suivies par la formation de cinéastes dont Sembène Ousmane.
Dès 1963, Sembène Ousmane signe le film Borom Sarett, un court métrage de fiction. Il en réalisera en 1966, La noire de… qui remporte le prix Jean Vigo en France. Le mandat sort en 1968 et est largement diffusé en Afrique subsaharienne francophone.

C’est ainsi que la dynamique est lancée et l’élan entrainera l’émergence sur plusieurs générations de cinéastres tels Djibril Diop-Mambety, Safi Faye, Joseph Gaye Ramaka, Moussa Touré, Moussa Sène Absa, Mansour Sora Wade, William M’Baye, Dyana Gaye, Alain Gomis, Mati Diop, etc.

Certains d’entres ces cinéastres ont leur nom brillamment associé au Festival de Cannes (Djibril Diop-Mambety, Mati Diop), les Journées cinématographiques de Carthage (Mansour Sora Wade), le FESPACO (Moussa Touré ou William M’Baye).

Il faut noter que la diffusion des productions sénégalaises se voit renforcer par la création en 1999, du Festival international des films de quatier de Dakar, distillant d’une édition à l’autre sur les écrans du pays. La formation de la relève n’est pas en reste.

L’Etat sénégalais ou le privé prend en charge l’apprentissage, le perfectionnement ou la spécialisation d’apprenants sénégalais ou africains dont l’université Gaston Berger de Saint-Louis, pour le documentaire notamment.

Au cours de la 27è édition du FESPACO qui se tient du 16 au 23 octobre 2021 sous le thème :  » Cinémas africains et de la diaspora : nouveaux regards, nouveaux défis », les cinéastes sénégalais partageront leurs expériences avec les autres cinéastes pour le rayonnement du cinéma africain en général et du cinéma burkinabè en particulier.

Jeanne Z. LAYA

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.