Burkina: les femmes plaident pour leur participation aux élections municipales de 2022

0
220

Le Cadre de concertation des organisations et acteurs intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes et des jeunes au Burkina Faso se sont réunis en atelier le samedi 9 octobre 2021 à Ouagadougou.

Le présiduim de la cérémonie

Au cours de cet atelier, les participants ont formuler des recommandations à l’endroit des autorités burkinabè pour une meilleure implication des femmes aux prochains conseils municipales.

Les participants(es), à l’atelier

Cet atelier a connu la présence de partenaire technique et financier, de la représentante de la conseillère spéciale genre du président du Faso, celui de l’Assemblée nationale, du représentant du conseil régional du Centre , de la CENI, du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) et celui du Chef de fil de l’opposition politique (CFOP) du Burkina .

En vue de garantir une meilleure implication citoyenne des femmes et des jeunes aux élections municipales en cours au Burkina Faso, le Cadre de concertation des organisations et acteurs intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes ont fait des propositions à l’endroit du gouvernement burkinabè et à l’endroit des partenaires techniques et financiers.

Le plaidoyer des femmes et des jeunes

A l’endroit de l’Etat burkinabè, le Cadre de concertation recommande entre autres:-au Chef du gouvernement, à ouvrir une large discution avec les acteurs et actrices de la scène démocratique sur le problème de l’amélioration de la participation des femmes aux élections dans les meilleurs délais;-le lancement d’une campagne de délivrance massive de CNIB aux femmes et aux jeunes avant la période d’ouverture de l’enrôlement des citoyens;-la prise de mesure pour favoriser la participation citoyenne des femmes et des jeunes déplacés internes afin de garantir leur réinsertion effective dans leur milieu de vie habituelle;-la création d’un fonds spécial présidentiel de soutien au candidatures féminines à toutes les élections.

La Coordonnatrice du Cadre de concertation des organisations et acteurs intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes , Mme Martine YABRÉ( blanc), remet officiellement le rapport ( plaidoyer), sur la participation citoyenne des femmes et des jeunes du Burkina a la ministre déléguée chargée de la décentralisation Mme Madiara Sagnon/ TOU

Les participants à cet atelier ont également demandé aux partenaires techniques et financiers d’appuyer l’Etat burkinabè et le Cadre de concertation des organisations et acteurs intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes pour la délivrance massive de la CNIB au profit des femmes et des jeunes filles à compter de ce mois d’octobre 2021 ainsi que pour les actions de renforcements des capacités des femmes et des jeunes filles candidates avec le partenariat du Ministère en charge de la femme.

« Nous demandons les partenaires techniques et financiers à appuyer les projets de sensibilisations citoyennes des femmes et des jeunes en faveurs de leurs votes en partenariat avec la Commission électorale nationale indépendante (CENI) », a plaidé Farida PARDEVAN.

Le Cadre de concertation des organisations et acteurs intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes a par ailleurs apprécié les efforts déjà déployés par le président du Faso Roch Marc Christian KABORE en matière de responsabilité des femmes et des hommes au gouvernement.

Mme SAGNON Madjara / TOU( micro)

Le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MATD) par la voix de sa représentante Madiara SAGNON/TOU par ailleurs ministre délégué auprès du MATD a affirmé qu’il sera prêt à accompagner toutes les recommandations qui seront prises à l’issue de cet atélier pour garantir une meilleure participation des femmes et des jeunes aux prochaines élections.

Pour Mme SAGNON, malgré les efforts déployés et les progrès enrégistrés ces dernières années, l’égalité et l’équité entre les sexes tardent à être une réalité. »S’il est de plus en plus admis que le développement est un processus participatif qui néccessite l’implication de tous les acteurs, notre souci est donc de voir les femmes et les jeunes se structurés autour de l’interface pour être plus efficace et être une force de proposition », a-t-elle indiqué.

Elle a encouragé le Cadre de concertation à poursuivre les plaidoyers au delà de ce cadre, voire le plus haut sommet.

Mme Martine YABRÉ, la coordonnatrice du cadre de concertationdes organisations et acteurs intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes

La coordonnatrice du cadre de concertation Mme Martine YABRE a remercié la ministre Madiara SAGNON/TOU, le partenaire technique et financier Sié HIEN ainsi que les représentants des différentes structures qui ont pris part à cet atélier de plaidoyer.

Elle a en outre traduit sa reconnaissances au Président du Faso Roch KABORE pour avoir mis au devant, la volonté politique et permettre qu’aujourd’hui, les femmes représentent plus de 30% du gouvernement burkinabè.

Jeanne Z. LAYA

faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.