Visite d’amitié et de travail du président nigérien : pour un renforcement de l’axe Niamey-Ouagadougou

0
66

(Ouagadougou, 18 octobre 2021).

En visite d’amitié et de travail au Burkina Faso, le président de la République du Niger Mahomed Bazoum a eu une séance de travail avec son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

Les deux présidents. Mohamed BAZOUM en veste noire

Cette rencontre élargie aux délégations des deux chefs d’Etat a été une occasion pour les deux pays de réaffirmer leur volonté commune de faire face aux défis sécuritaires et de développement.

Le ministre des Affaires Étrangères, de  la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’Extérieur,  Burkina M. Alpha BARRY

Le ministre burkinabè des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’Extérieur, Alpha Barry a livré la substance de cette visite d’amitié et de travail aux hommes de médias à travers la lecture d’un communiqué de presse.

Le ministre burkinabé en charge des Affaires étrangères Alpha BARRY

Selon les termes de ce communiqué «les deux chefs d’Etat ont eu des discussions approfondies sur des sujets portant sur les relations et la coopération bilatérales entre les deux pays frères ».

La lutte contre le terrorisme, véritable fléau pour les deux pays, a été au centre de cette visite d’amitié et de travail du président Bazoum au Burkina Faso.

A cet effet, les deux présidents «ont salué les résultats encourageants de l’opération «Taanli» conduite en juin dernier par des unités du Niger et du Burkina Faso en vue de réduire considérablement les capacités des groupes armés terroristes aux frontières communes ».

Aussi, ont-ils convenu de poursuivre et d’intensifier leur coopération en vue de lutter contre le terrorisme qui impacte négativement le développement socio-économique de leurs deux pays. Ils ont également réaffirmé « leur volonté de poursuivre le plaidoyer auprès du Conseil de sécurité et de leurs partenaires afin de mettre en place un mécanisme garantissant un financement pérenne de la Force conjointe».

Convaincu que la victoire sur le terrorisme passe également par le développement, le président du Niger, Mohamed Bazoum a salué l’initiative du 2e Plan national de développement économique et social (PNDES) 2021-2025 du président du Faso. « Il a marqué sa disponibilité à l’accompagner dans la mise en œuvre de cet important outil de développement » a soutenu le ministre Alpha Barry.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré quant à lui s’est réjoui de l’avènement de l’alternance politique au Niger qui a porté au pouvoir Mohamed Bazoum, un homme aux « valeurs intrinsèques d’intégrité, de loyauté, de fermeté et de clairvoyance, (….), gage d’un développement radieux et continu de son pays malgré les défis sécuritaires ».

Les deux chefs d’Etat se sont également préoccupés de la situation sociopolitique au Mali et en Guinée. « S’agissant en particulier du Mali pays voisin, les deux chefs d’Etat considèrent qu’aucun argument ne saurait servir de prétexte à la non-tenue des élections à la date prévue » a indiqué le ministre burkinabè des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’Extérieur, Alpha Barry.

Au terme de la visite d’amitié et de travail du président Bazoum, les deux chefs d’Etat « ont fait part de leur ferme volonté de travailler au renforcement de cette coopération en vue de rapprocher davantage les deux pays et leurs peuples ».

Direction de la communication de la présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.