Ouagadougou: La CBDH outille les femmes journalistes sur les instruments de protection des droits humains

0
87

Le 1er novembre 2021, la Coordinatrice de la Coalition Burkinabé des Droits de l’Homme( CBDH ),  madame Florence  OUATTARA a dispensé une formation au profit d’une quinzaine de femmes journalistes,  pour le renforcement de leurs capacités en matière de Femmes Défenseures des droits humains, et des droits des personnes vulnérables.  En  ce qui concerne le contenu de ce renforcément de capacités,  la coordinatrice de la  CBDH),  nous explique.

C’est une prise de contact avec l’association des femmes journalistes et communicatrices pour la citoyenneté parce que c’est une nouvelle structure au sein des réseaux des femmes défenseurs. Elles ont besoin d’être outillées pour affronter l’opinion nationale et internationale. <<On avait besoin de leur donner quelques informations sur les droits humains et les inviter à s’outiller davantage pour mieux appréhender le domaine parce qu’il est complexe>>.

Il y a tellement de lois à promouvoir et à défendre qu’en tant que journalistes, il faut qu’elles fassent le choix d’aller dans les domaines qui leurs plait. C’est pour les inviter à quitter le journalisme des ateliers et des séminaires et aller s’inscrire dans le journalisme des spécialistes.

Avant de clore la séance de renforcément de capacités des  journalistes , la coordinatrice de la CBDH a conseillé les journalistes à se spécialiser, et à s’intéresser   aux  domaines des droits humains.

Pour madame Florence Ouattara, tous les domaines sont intéressants., <<Il n’y a pas de domaine qui n’est pas d’actualité. Que ce soit la question de l’environnement, la question du genre, de la gouvernance, des droits des femmes ou des enfants, tous les droits sont valables>>.

Pour elle , <<Nous sommes en train de traverser des moments de turbulence donc tous les droits sont à revoir parce que vu le contexte sécuritaire et sanitaire, toutes les lois de protection ont été mises en veille au nom de la lutte contre l’insécurité>>,  a indiqué la coordinatrice de la CBDH, madame Florence Ouattara.

Irène Soulama

Fasoamazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.