Burkina/Politique : Luc Adolphe TIAO lance le RPD

0
211

L’ancien premier ministre du Burkina Faso Beyon Luc Adolphe TIAO a procédé à cet après-midi du samedi 6 novembre 2021 à Ouagadougou, au lancement officiel de son parti politique dénommé Rassemblement Patriotique pour le Développement (RPD). Un nouveau parti qui entend fait du patriotisme un étendard et contribuer au développement du Burkina Faso. Le président du parti M. Tiao dit être prêt à accueillir tous les partis politiques qui souhaitent rejoindre le RPD.

Le président du parti M. Luc Adolphe TIAO(micro)

Un nouveau bébé vient de naître dans la scène politique burkinabè. Il s’agit du Rassemblement Patriotique pour le Développement (RPD), créer par Beyon Luc Adolphe TIAO, ancien premier ministre de Blaise Compaoré.
« Nous avons créé ce parti pour répondre à une offre politique. Les burkinabè ont besoin d’une nouvelle vision politique, ils ont besoin de construire un nouvel ordre fondé sur la confiance, la réconciliation et dans la paix », a dit Luc Adolphe Tiao, président du RPD.

Pour lui, le pays des hommes intègres vit depuis plusieurs décennies, de nombreux maux. « Nous ne pouvons pas passer tout notre vie à remuer le couteau dans la plaie, à ne regarder en chien défaillance au lieu de travailler ensemble pour faire avancer notre pays », a-t-il ajouté.

Ce nouveau parti entend faire du patriotisme un étendard et apporter sa contribution au développement du Burkina Faso. « Je suis un citoyen qui jouit de ses droits, donc c’est pour moi aussi une manière de rattraper ce que nous n’avons pas pu faire, de corriger ce qui n’a pas été bien fait. Quand vous êtes dans le pouvoir, il y a des aspects que vous ne pouvez pas appréhender, c’est pourquoi j’ai dit que j’ai fait l’expérience du pouvoir et d’une opposition bien connu, donc je suis bien placé pour apporter des solutions qui puissent réconcilier les burkinabè », s’est justifié le président du nouveau parti M. Tiao.

Le logo du RPD constitue la carte du Burkina Faso peint en blanc, ce qui symbolise la paix, le pardon, la réconciliation. Les mains jointes symbolisent l’humilité, la solidarité, le partage et le vivre ensemble. L’emblème du RPD est selon Adolphe Tiao, la vision que le parti a du Burkina Faso dans l’avenir.

A l’entendre, le contexte dans lequel les burkinabè vivent, ils devraient travailler main dans la main qu’ils soient de l’opposition ou de la majorité, pour que la paix revienne rapidement au pays.
« La question de la sécurité telle que nous la vivons, elle n’est pas l’apanage d’un seul camp politique. Elle concerne toute la société burkinabè. Cette insécurité impact négativement sur le vivre ensemble et sur la cohésion sociale », a-t-il indiqué.

A la question de savoir si le RPD fera partir de l’opposition ou de la majorité, Luc Adolphe Tiao suggère que la gouvernance aujourd’hui ne tient plus compte de ces paramètres de façon fondamentale. « Il faut qu’on arrive à transcender cette dualiste-là.  Que vous soyez de l’opposition, à un moment donné, vous vous retrouvez pour travailler ensemble. Si c’est nécessaire de prendre position de l’un ou l’autre camp, nous le ferons quand le bébé va commencer à marcher », s’est-il exprimé.

Du reste, le RPD est ouvert à tout le monde et les membres sont prêts à accueillir tous les partis politiques qui souhaitent rejoindre le RPD.

Zonouhan Laya

Faso Amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.