Burkina/Situation sécuritaire : le PIB appelle à l’unité nationale

0
374
Le Parti Indépendant du Burkina (PIB) s’est prononcé sur la situation nationale qui prévaut actuellement au pays des hommes intègres. Au cours d’une conférence de presse tenu le jeudi 25 novembre 2021 à Ouagadougou, les membres du Parti ont appelé le peuple burkinabè à se départir de leur divergence en cette période de crise sécuritaire et s’unir autour des Forces de défense et de sécurité (FDS) et autour du Chef de l’Etat pour vaincre le terrorisme.

Depuis quelques mois, le Burkina Faso fait l’objet des attaques terroristes très récurrentes. Le drame de Inata, le 14 novembre dernier fut une goutte d’eau qui a débordé la vase. Un drame qui a mis les populations dans une rude épreuve et qui continue de faire des remous au sein de la société civile. Le jeudi 25 nombre 2021, le Parti Indépendant du Burkina (PIB) a organisé un point de presse pour appeler les burkinabè à s’unir comme un seul homme en cette période de crise sécuritaire pour arriver à bout des attaques terroristes.

Adama KONATE, membre du bureau du PIB

Selon Adama KONATE membre du bureau du PIB, un peuple uni a toujours été un peuple vainqueur. « En cette période charnière de notre histoire commune pour entonner le refrain du rassemblement, le PIB (…) invite toutes les filles et tous les fils de notre mère patrie, sans exception ni de considération aucune à l’unité », a-t-il relevé.

Le président du PIB Maxime KABORE se veut plus clair quand il rappelle que Roch Marc Christian KABORE a été réélu et il est le président de tous les burkinabè. Par conséquent, tout le monde doit le soutenir en ces moments de crise pour préserver l’intérêt supérieur de la nation. Pour lui, le Président du Faso est conscient de la situation actuelle du Burkina Faso et va certainement prendre des mesures pour protéger l’intégrité du territoire national. « Au-delà de Roch KABORE, c’est le pays qui est en jeu. Les gens sont dans des querelles intestines, mais qu’est-ce qu’ils proposent en retour ? Nous ne voulons pas que notre pays entre dans le chaos. Notre soutien, ce n’est pas un soutien à Roch KABORE en tant qu’individu mais nous le soutenons en tant que Chef suprême des Armées dans un contexte de guerre », a-t-il expliqué.

Maxime KABORE, président du PIB

En réponse aux questions des journalistes en rapport avec certains burkinabè qui pensent que le convoi français porterait des armes pour les terroristes, le président du PIB M. KABORE s’est voulu prudent. « Suspecter la France de collaborer avec les terroristes, c’est un pacte que le PIB ne va pas franchir parce que nous n’avons pas de preuve pour démonter cela », s’est-il réservé.  Par contre, il estime que les gens font souvent des amalgames car dit-il, il n’a jamais été question que le convoi français contient des armes dans la mesure où il a été escompté par la gendarmerie du Burkina Faso. « Nous sommes dans une situation où nous avons besoin des appuis des uns et des autres », a indiqué Maxime KABORE.

Dans ce contexte de lutte contre les groupes terroristes, Adama KABORE conseille les populations à ne pas se laisser divertir, ni se tromper de guerre car dit-il, l’unique ennemi reste et demeure le terrorisme. Il invite donc tous les burkinabè à se surpasser de leurs douleurs pour créer l’unité sacrée autour des FDS et du Chef de l’Etat Roch KABORE.

 

Jeanne Z. LAYA/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.