Burkina Faso: Le nouveau Médiateur du Faso, Fatimata Sanou/Traoré a prêté serment

0
196

C’est en présence des plus hautes autorités du pays, des présidents d’Institutions et des membres du gouvernement que le nouveau Médiateur du Faso, Madame Fatimata Sanou/Traoré a prêté serment ce jeudi 16 décembre 2021 à Ouagadougou devant le président du Conseil du Constitutionnel entouré de ses membres.

Les membres

Cette cérémonie s’est déroulée dans le respect des dispositions de la nouvelle loi organique adoptée après la constitutionnalisation de l’Institution. En effet l’article 4 de la loi organique n° 07-2013/AN portant attributions, organisation et fonctionnement du Médiateur du Faso stipule que le Médiateur du Faso prête serment avant d’entrer en fonction.

Et c’est en ces termes que Madame FatimataSanou/Touré prêté serment devant le Conseil constitutionnel, ce jeudi 16 décembre 2021. « Je jure solennellement de bien et fidèlement remplir ma fonction de Médiateur du Faso en toute indépendance et impartialité, de façon digne et loyale et de garder le secret des informations détenues dans le cadre de l’exercice de mes fonctions».

Cette prestation de serment a drainé du beau monde dont des membres de la société civile, de partis politiques, de parents, d’amis et de connaissances.

Les congratulations au nouveau Médiateur du Faso

le nouyveau Médiateur du Faso a été installé dans ses fonction par le doyen d’âge du conseil constitutionnel, Bouraïma Cissé, représentant le président de l’institution Kassoum Kambou. Prenant la parole, il a invité le nouveau Médiateur à aider le gouvernement en produisant des résultats qui vont convaincre les plus sceptiques sur l’importance et l’apport de cet organe intercesseur dans la construction d’un État de droit et d’une société de paix.

Un message qui n’est sans doute pas passé dans l’oreille du sourd. Madame Fatimata Sanou/Touré Le nouveau Médiateur du Faso s’est engagé à renforcer la communication, le développement d’une politique de proximité tout en ayant une attention particulière pour le dialogue social, l’équité et la bonne gouvernance, qui sont des valeurs cardinales selon elle.

 Notons que cette prestation de serment s’est déroulée en l’absence de Saran Sérémé qui, rappelons-le, a rendu sa démission de la fonction de Médiateur du Faso, le 29 septembre 2021, pour « convenance personnelle », après quatre années  passées à la tête de l’institution.

Mami O.

Fasoamazone. net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.